Assemblée générale extraordinaire – le 21 octobre 2021

L’Association  Française  Arbres  Champêtres  et  Agroforesteries  (Afac-Agroforesteries)  tiendra  une assemblée générale extraordinaire le : 

Jeudi 21 Octobre 2021 

de 10h30 à 12h30 par visioconférence avec ZOOM

Après deux ans de travail et comme annoncé lors de l’assemblée générale du 25 Juin dernier, le conseil d’administration vous invite à la présentation des évolutions structurelles de l’association proposées  et au vote des statuts associés ainsi qu’au vote du dépôt d’une demande de reconnaissance d’utilité publique.

S’inscrire à l’AGE

Télécharger le dossier de présentation des résolutions

Télécharger la convocation

Ordre du jour :

L’ensemble des documents qui seront soumis au vote, les projets de résolution, ainsi qu’un dossier explicatif résumant l’ensemble des évolutions envisagées seront disponibles sur cette page à partir du 6 Octobre.

L’assemblée générale est ouverte aux adhérents à jour de cotisation pour l’année 2021 afin de pouvoir participer aux votes.

Pour permettre de préparer au mieux ce temps fort de l’association, la pré-inscription est obligatoire. Nous vous transmettrons les codes d’accès à la réunion en visio et réaliserons les tests de vote en ligne deux jours avant l’assemblée générale. 

Si vous êtes dans l’impossibilité d’assister à l’assemblée générale extraordinaire, vous pouvez mandater un autre adhérent pour voter à votre place en nous renvoyant le bulletin de pouvoir.

Nous vous conseillons également de télécharger dès maintenant le logiciel Zoom, nécessaire à votre connexion à la vidéoconférence. 

Journées d’échanges techniques “Haies bocagères” de l’OFB – 6&7 octobre

Les 6 et 7 octobre, l’Afac-Agroforesteries participe aux Journées d’échanges techniques “Haies bocagères –  Liens de biodiversité dans les territoires “ organisées par l’Office français de la biodiversité (OFB) à Caen.

La rencontre, dédiée au professionnels du Génie écologique, de Natura 2000, de la Trame verte et bleue et de la profession agricole, se déroulera en deux temps :

  • Le 6 octobre au Centre des congrès de Caen : journée de présentations et d’échanges sur les différentes fonctions des haies et leur contribution à la biodiversité, leur place sur les territoires ruraux, leur gestion durable, les outils de préservation des haies et les techniques de restauration
  • Le 7 octobre : visites de terrain

Programme complet et inscriptions

L’Afac-Agroforesteries et l’Afac Haies et bocages de Normandie interviendront tout au long du programme de ces deux journées :

6 octobre (au Centre des congrès de Caen – 13 avenue Albert Sorel – 14000 Caen)

Toute la journée :

Stand de l’Afac Normandie dans le hall du Centre des Congrès

11h15-12h30 – Table ronde – Gérer durablement les haies bocagères

Plan de gestion durable des haies (PDGH) : outil au service des agriculteurs pour la préservation des haies
     Paule Pointereau – Afac-Agroforesteries

     Le Label Haie, vers une gestion durable des haies
     Laurent Nevoux – SCIC Bois Bocage énergie Orne – Afac Normandie

     Développement de filières de valorisation économique des haies au sein d’une exploitation agricole
     Antoine Pasquier – Agriculteur

 

14h – Table ronde Préserver et restaurer : des outils pour les territoires

 Le Label Haie sera présenté au cours de cette table ronde.

7 octobre – Visites de terrain

Visite 1&2 – Voyage dans le bocage Virois

De la ferme de la Mazure à Valdallière : autonomie et biodiversité a la ferme de la Mazure ; filière bois bocage énergie comme levier de transition du bocage (retour à Caen à 18h) – Marine LEVRARD abordera succinctement, au nom de l’AFAC Haies et Bocages de Normandie, les outils métiers pour mettre en valeur la gestion durable des haies : le label « Végétal Local », le « Label Haie » ainsi que le Fonds pour l’Arbre – NB : les Visites 1 et 2 aborderont les mêmes contenus, le programme du matin et de l’après-midi étant inversés entre les deux visites.

Visite 3 – Voyage en Suisse Normande

 Les enjeux de la reconstruction du maillage bocager de Cingal-Suisse Normande (retour à Caen à 16h30) – La visite se poursuivra l’après-midi chez un pépiniériste engagé dans la production de plants destinés à la création de haies et labellisé “Végétal Local”, une marque déposée portée par l’OFB, présentée par Paule Pointereau de l’Afac-Agroforesteries. Deux autres outils garantissant la gestion durable des haies seront également présentés; le Plan de Gestion Durable des Haies (PGDH) avec un focus sur les indicateurs favorisant l’accueil de la biodiversité et le “Label Haie” qui reconnaît la qualité des pratiques du gestionnaire et des structures de valorisation du bois. Ces projets sont portés par le réseau Afac-Agroforesteries dont fait partie l’association régionale Afac Haies et Bocages de Normandie

Visite 5 – Voyage à Coutances

La haie au cœur de l’exploitation agricole : gestion agroforestière de deux exploitations et dynamique collective de plantation de haies (retour à Caen à 18h) – Présentation par Philippe Hirou, Président de l’Afac-Agroforesteries, du travail de l’association. Point sur les outils métiers pour mettre en valeur la gestion durable des haies : le label « Végétal Local », le « Label Haie » ainsi que le Fonds pour l’Arbre

Heure de départ pour toutes les visites : 8h30 du Centre des congrès de Caen en bus.
    Heure de retour au Centre des congrès de Caen : variable en fonction de la visite choisie.

   Le déjeuner est pris en charge par l’OFB.
    Se munir de chaussures de marche et de vêtements de pluie.

ZOOM SUR LE JURY DANS LE GRAND BASSIN DE L’OUST – Concours des pratiques agro-écologiques – Agroforesterie 2022

Laurent Greneux du Syndicat Mixte du Grand Bassin de l’Oust, en collaboration avec Samuel Le Port de la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, ont organisé le jury local du Grand Bassin de l’Oust. Le 07 septembre dernier, un jury composé de 6 membres s’est réuni pour évaluer 5 parcelles en agroforesterie.

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC de la Ferme de l’Hotié à Paimpont

La Ferme de l’Hotié est un élevage caprin et bovin qui développe une activité de production de jus de pomme grâce à la plantation de vergers sur les parcelles. Ici les chèvres profitent de l’ombre et se nourrissent directement sur les branches de la haie.

La SCEA Minier à Augan remporte le 2ème prix 

Dans cet élevage de poules, le bien-être animal est au cœur des préoccupations. Grâce aux bandes de jachère fleurie, aux vergers et aux haies , le paysage est agréable et les poules profitent d’abris tout en subissant moins de pression des parasites. Les consommateurs et la coopérative sont demandeurs de parcours et de paysages accueillants.

Grâce à l’agroforesterie, une nouvelle production va se développer sur la ferme : le jus de pomme. 

Frédéric Barre à Guilliers remporte le 3ème prix 

Dans cette parcelle de noisetiers, la fertilité du sol et la biodiversité sont les piliers de la production. Les noisettes seront transformées et leurs coques auront une seconde vie. Après leur broyage elles deviendront un paillage ou seront utilisées pour chauffer. 

L’EARL Le Breton à Forges de Lanouée remporte le 4ème prix

Cette parcelle a accueilli des linéaires de plantations intra-parcellaire afin de stabiliser les sols, améliorer la biodiversité et surtout par la curiosité de découvrir ce qu’était l’agroforesterie.

Hors catégorie, Michel Mauguin à Forges de Lanouée est le coup de coeur du jury

L’éleveur Michel Mauguin définit son exploitation comme “une ferme herbagère et bocagère”. Ici l’arbre est omniprésent pour le bien être des vaches qui ont façonné la haie. La haie a une fonction fourragère, coupe-vent et d’ombrage. À terme elle sert également de bois de chauffe pour cheminée. 

ZOOM SUR LE JURY DANS LE BAS-LÉON – Concours des pratiques agro-écologiques – Agroforesterie 2022

Depuis le mois de mai, les jurys locaux découvrent et évaluent les parcelles candidates de l’édition 2022 du Concours Général des Pratiques Agroécologiques – Agroforesterie.

Le 20 mai dernier, le ministre Julien Denormandie a remis les prix des lauréats de l’édition 2021. 

Découvrir le palmarès

Retour en images sur les visites du jury du concours local dans le Bas-Léon !

Le 22 juin dernier, les membres du jury local dans le Bas-Léon se sont réunis pour visiter les 8 parcelles candidates du territoire. La journée a été organisée par Yann Gouez, technicien bocage du Syndicat des Eaux du Bas-Léon. 

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Gestion »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC Ar Wezen Dero à Saint Vougay

Cet élevage bovin produit et transforme du lait, des fromages, des veaux et du fourrage en vente directe et indirecte. Les haies de l’exploitation sont valorisées par la production de bois de chauffage permettant l’autonomie de 2 à 3 foyers. La performance environnementale, économique et sociale de la ferme est au cœur de la pensée de ses exploitants : biodiversité, qualité de l’eau, stockage carbone, paysage, maintien d’emploi…

Certains arbres serviront prochainement en bois d’œuvre. Les haies sont remarquables par leurs anciennetés, par la gestion effectuée dans un contexte paysager nettement moins arborer. 

La SAS PAUGAM à Plouider remporte le 2ème prix exæquo

Les créateurs de la marque « Mes produits fermiers » en vente directe ont pensé leur élevage bovin autour de l’arbre champêtre.

« Le bois est devenu un produit de la ferme »

Ici le bocage possède une valeur économique, environnementale et productive. La création d’un gite et d’une salle de réception sur la ferme leur permet de diffuser leur intérêt pour le bocage.

Le GAEC DE KERGAVAREC, à Guipavas et Plabennec remporte le 3ème prix exæquo

Chez ces trois frères éleveurs de bovins en agriculture de conservation, l’enjeu est d’améliorer la continuité du linéaire bocager. En effet, les vieilles haies sont gérées durablement et complétées par l’implantation de nouvelles haies afin de rétablir le maillage bocager existant avant le remembrement. Ils valorisent la totalité de leurs coupes en bois plaquette pour chauffer deux maisons et l’eau de la laiterie.

L’association de Langazel remporte le 4ème prix et le prix local : biodiversité et patrimoine bocager

L’association Langazel possède un intérêt évident pour la préservation de la biodiversité. L’exploitation labellisée Natura 2000, produit des veaux en vente directe aux bénévoles et adhérents de l’association, ainsi que la production de bois de chauffage et de copeaux. Véritables garants de biodiversité, ces gestionnaires travaille à la préservation du maillage bocager historique.

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

L’EARL DES MURIERS BLANCS à Ploudalmézeau remporte le 1er prix

Ce projet de plantation de très grande ampleur répond à de nombreux enjeux : amélioration du paysage, investissement pour les générations futures, lutte contre le réchauffement climatique, lutte contre l’érosion, amélioration du sol… Le gestionnaire considère que son projet est intergénérationnel puisque les arbres implantés depuis 2018 pourront être valorisés en BRF et bois d’œuvre par ses enfants.

Le coup de coeur du jury : GWENDAL GONET à Ploudaniel remporte le 2ème prix

Avec plus de 60 espèces produites, ce maraicher en agriculture biologique a intégré les haies entre ces parcelles pour des enjeux de biodiversité et de paysage. Amoureux des arbres et des oiseaux, Gwendal Gonet a déjà constaté le retour de certaines espèces.

Le GAEC DE KERBUZHUG à Ploudaniel remporte le 3ème prix

Chez ce couple de maraichers, une haie vieillissante de cyprès a laissé place à de jeunes haies sur talus. Ici il n’est pas question de « détruire l’existant mais de travailler au milieu », les cyprès ont donc été broyés pour faire du paillage. La biodiversité et la protection de la parcelle des milieux environnants sont les priorités de ces exploitants.

La SARL VERT MARINE à Ploudalmézeau remporte le 4ème prix

La SARL Vert Marine a développé le bocage pour répondre aux enjeux d’exposition au vent et à l’écoulement. 1km de haie a donc été planté avec le Pays d’Iroise Communauté pour un effet brise-vent et microclimatique.

L’organisation travaille dans une posture expérimentale sur les grandes cultures et cultures légumières.

Pré-commandes : s’engager dans la collecte et la mise en culture avec le guide technique

Six ans après la première version de 2015 qui s’est révélée être un outil précieux de partage des connaissances pour soutenir techniquement les futurs collecteurs ou pépiniéristes désireux de démarrer une activité de production, ce guide technique de référence s’adresse tant aux professionnels déjà expérimentés qu’aux futurs producteurs de végétaux sauvages issus de collecte en milieu naturel, tout particulièrement aux bénéficiaires de la marque Végétal local.

La seconde édition de ce guide s’enrichit de trois nouveaux chapitres sur la collecte, le nettoyage et l’extraction, ainsi que la mise en culture des graines des principales espèces d’arbres et d’arbustes. Douze nouvelles fiches « espèce » viennent également compléter cette édition.

Plus largement, ce guide technique séduira tous les passionnés du végétal qui souhaitent découvrir, connaître – et pourquoi pas expérimenter – la collecte ou la production d’arbres et d’arbustes d’origine génétique sauvage et locale.

Découvrir la version numérique du Guide Technique 

Pré-commandez votre guide technique avant le 18 septembre 2021

Remplir le formulaire de précommande en cliquant ici.

La PAC protège-t-elle vraiment les haies ? – Rapport et webconférence

Dans le cadre de la PAC 2015-2022, les haies sont protégées dans le cadre des “Bonnes Conditions Agro-Environnementales” (BCAE n°7)

Après 7 ans d’existence de ces nouvelles règles et dans le cadre de la construction de la future conditionnalité de la nouvelle PAC (BCAE 9), l’Afac-Agroforesteries publie un rapport de bilan de l’application de la BCAE 7 et porte des propositions d’amélioration pour la future PAC.

Apportez votre soutien aux propositions de l’Afac-Agroforesteries pour l’évolution des règles de conditionnalité du maintien des haies dans la PAC avant le 18 juillet en remplissant le formulaire suivant : CLIQUER ICI

À revoir ou à découvrir, la webconférence de présentation de ce bilan du mardi 13 juillet : 

Télécharger la note “Bilan d’application de la BCAE 7 en France et propositions d’amélioration dans le cadre de la nouvelle PAC”