Journée d’échanges : Est si on plantait des espèces locales ? | Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire – le 17 octobre à Ingré (45) 🗓 🗺

La biodiversité est un sujet transversal qui interagit avec de nombreuses actions des collectivités et des entreprises. Longtemps perçue comme une contrainte bloquant les projets, elle devient aujourd’hui une source d’inspiration au service de la qualité de vie et de l’adaptation au changement climatique.

Dans les orientations de stratégies, les choix techniques d’équipement, la gestion d’espaces verts… les collectivités et entreprises contribuent à favoriser la biodiversité des emprises qu’ils créent et/ou gèrent. Notamment dans le cadre de projets de plantations, ils peuvent choisir d’utiliser des végétaux « indigènes » – plantes herbacées, aquatiques, arbres et arbustes – issus de prélèvements durables dans le milieu naturel et adaptés aux conditions écologiques du site d’implantation. Ce faisant, ils participent à la préservation de la ressource en végétaux sauvages, ainsi qu’au développement de filières de productions régionales et non délocalisables.

L’objectif de la journée d’échanges est de permettre à l’ensemble des acteurs concernés par la filière de se rencontrer et de partager leurs expériences sur le végétal local. Au travers de témoignages d’aménageurs et de structures accompagnatrices, de visites de terrain, mais également de présentations d’outils pratiques, les participants pourront mieux appréhender les enjeux de la filière et ainsi mieux y contribuer.

Lire le programme complet
S’inscrire à l’événement

 

Exposition “Les allées d’arbres – de la guerre à la paix” | Allées-Avenues, jusqu’au 16 novembre 🗓 🗺

L’exposition présente l’histoire des allées d’arbres du XV° siècle à nos jours, en s’articulant autour du pivot que constitue la 1ère Guerre mondiale : celle-ci a fait ressortir la fascination exercée par les routes bordées d’arbres, les différences de « culture paysagère » entre les pays, le rôle de la France dans le développement de ce motif paysager particulier, son utilité environnementale aujourd’hui.

L’exposition est visible jusqu’au 16 novembre au Parc de la Pépinière à Nancy, près de la place Stanislas. Accès gratuit. Des visites commentées sont proposées.

En savoir plus : www.allees-avenues.eu

 

 

J-7 pour présenter votre candidature dans la catégorie Agroforesterie du Concours Général Agricole

 

Cette année, l’agroforesterie est reconnue pour la première fois au sein du Concours Général Agricole en tant que nouvelle catégorie du Concours des Pratiques Agro-écologiques. Les agriculteurs récompensés par le concours verront valorisée l’excellence de leur implantation ou leur gestion de systèmes agroforestiers au sein de leur exploitation.

Vous êtes agriculteur ou agricultrice dans l’une des 12 régions de France métropolitaine participant au concours ? Vous avez jusqu’au 15 octobre pour présenter une ou plusieurs de vos parcelles et participer au rayonnement des pratiques agroforestières françaises.

Je m’inscris !

 

Pour participer, prenez contact avec l’organisateur local du concours dans votre région (liste et contacts en bas de cette page). Les lauréats nationaux de chaque catégorie remportent 500 euros et un trophée remis au cours d’une cérémonie lors du Salon International de l’Agriculture à Paris en février 2020.

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur le concours

S’inscrire au concours

 

 

 

Label Haie : lancement officiel au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

 

Un label pour préserver les haies

La disparition annuelle de 11.500 km de haies en France est une cause directe de l’effondrement de la biodiversité et de l’amplification des catastrophes climatiques visibles sur nos territoires. Conscients de l’importance de sauver leur bocage, des agriculteurs ont créé un label pour encadrer les bonnes pratiques de gestion des haies et leur valorisation par des filières durables et locales : le Label Haie. Son lancement officiel a eu lieu le 4 octobre 2019, au Ministère de la transition écologique et solidaire.

Lire le dossier de presse

 

Le 6 mai 2019, le groupe d’experts des Nations Unies sur la biodiversité (IPBES) a dévoilé les conclusions de son rapport sur l’état de la planète : 50 % de la biodiversité a disparu en 40 ans. Cette extinction massive des espèces concerne principalement l’espace agricole, où 33% des oiseaux de nos campagnes ont disparu depuis les 1990 (source Muséum national d’histoire naturelle). Cet été, la France a connu une canicule intense et des phénomènes liés à la sécheresse impactant particulièrement les nappes phréatiques et les cours d’eau, presque à sec dans une majorité des départements. La crise écologique et climatique planétaire annoncée nous touche de près et n’a pas son précédent. L’arbre et la haie se retrouvent propulsés au cœur de ces problématiques comme une solution indéniable. Cette trame bocagère couvrant historiquement une grande partie des paysages agricoles a la capacité de réguler le climat, de stocker du carbone, de constituer un réservoir de biodiversité, de maintenir la quantité et la qualité des masses d’eau, … Ces services environnementaux sont incontournables pour notre agriculture et pour tous les habitants des territoires.

Pourtant la dynamique ne va pas dans le bon sens. Chaque année, les haies régressent de 11.500 km alors même que nous devrions, pour atteindre les engagements de la France pris lors l’accord de Paris à la COP21, avoir doublé le linéaire existant d’ici 2050.

Pour endiguer l’érosion bocagère et sauver les haies en France, des agriculteurs et leurs structures de valorisation du bois, appuyés par le réseau d’experts de la haie Afac-Agroforesteries, ont initié, avec le soutien financier[1] de trois Régions et cinq Groupes d’Action locale (GAL), une certification pour préserver les haies : le Label Haie. Il labellisera, dès l’automne 2019 les bonnes pratiques de gestion des haies par les agriculteurs et garantira la maîtrise d’une filière de production de bois éthique, durable et locale. Bien plus qu’un outil de développement économique des territoires, ce label est un moyen de protéger et de gérer un bien commun précieux et d’intérêt général.

Un label national …

Le label ne fournit non pas seulement une ressource en bois énergie locale et durable, il doit aider à inscrire des attitudes culturelles importantes pour réussir pour la transition de nombreux territoires agricoles : la noblesse du métier d’agriculteur cultivant ses haies, le sentiment d’appartenance forte à un territoire et à une communauté d’acteurs de la haie, la conservation d’une économie ancrée localement et à visage humain. Le label renouvelle notre vision de la haie.

Projet engagé depuis 2016 avec la construction des outils, le Label Haie est désormais prêt à entrer dans une phase d’opérationnalité. Son lancement officiel a eu lieu le 4 octobre 2019.

… pour des applications territoriales

Cette première année de mise en application concrète du label s’opérera dans les trois territoires pilotes des SCIC Bocagenèse (Bretagne), SCIC Bois Bocage Énergie (Normandie) et SCIC Mayenne Bois Énergie (Pays de la Loire). Le déploiement à l’échelle nationale sera impulsé par l’Afac-Agroforesteries avec la mobilisation croissante de nouveaux acteurs et territoires engagés.

Objectifs chiffrés pour 2024

En 2024, l’objectif est d’atteindre 3.500 agriculteurs labellisés, permettant la production annuelle de 175.000 tonnes de bois plaquette labellisées. Les collectivités territoriales engagées pourront afficher la sauvegarde de 35.000 km gérées durablement selon les critères de qualité du label.

Partenaires financiers

Cette première phase de lancement bénéficie du soutien financier du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), de la Région Pays de la Loire, de la Région Bretagne et de la Région Normandie ainsi que de la Fondation pour le progrès de l’Homme (FPH) à hauteur 195 000€ de subventions publiques.

 

 

 

[1] Les Régions Normandie, Pays de la Loire et Bretagne ainsi que du GAL Pays du Trégor, du GAL Haute Mayenne, du GAL Sud Mayenne, du GAL du Pays du Bocage et du GAL du Pays d’Argentan d’Auge et d’Ouche apportant des crédits européens territoriaux inter-LEADER, ont apporté un appui soutien pour un budget global de 460 000 €. L’Afac-Agroforesteries a bénéficié de la contribution financière du compte d’Affectation Spéciale Développement Agricole et Rural du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, dans le cadre de l’action 4.3 du Plan de développement de l’agroforesterie pour laquelle elle a été désignée pilote.

 

 

 

Séminaire régional : Quel avenir pour le bocage ? | Le 11 octobre à Pontivy (56) 🗓 🗺

L‘Association des techniciens de Bassins Versants Bretons (ATBVB) et la Région Bretagne organisent ensemble le

Séminaire Régional “Quel avenir pour le bocage”
le vendredi 11 octobre de 8h45 à 17h à Pontivy (56)
> Accueil participants de 8h45 à 9h15 <

Avec la participation des Chambres Régionales d’agriculture de Bretagne, de la Manche et du Pays de la Loire, l’association “Les planteurs volontaires”, la SCIC “Mayenne Bois-Energie” et du réseau national pour l’Agroforesterie “REUNIR-AFet la “Ferme laitière bas carbone”

La journée sera introduite par un grand témoin, Producteur laitier et Maire de Neulliac : Monsieur Jean-Pierre LE PONNER

Découvrir le programme complet du séminaire

Objectifs du séminaire:

     > Être force de proposition dans la construction d’une nouvelle politique publique en faveur du bocage 
     > Faire ressortir les enjeux d’aujourd’hui et de demain
     > Prendre en compte le volet économique dans les actions bocage
     > Croiser les regards et aboutir à une vision prospective
     > Présenter le réseau national pour l’agroforesterie REUNIR-AF

Public cible: La journée est ouverte à tous les acteurs “bocage” de Bretagne.

Inscription: L’inscription est gratuite et obligatoire avant le vendredi 4 octobre dernier délai via le lien suivant: CLIQUEZ ICI

Lieu du séminaire:  Lycée Le Gros Chêne, Rue de Bretagne, 56300 Pontivy

Pour plus de renseignements : 

Charlotte LE GUENIC, animatrice ATBVB  charlotte.leguenic@atbvb.fr / 02 96  58 29 78
> Pascal RENAULT, Chargé des politiques agro-environnementales Région Bretagne  pascal.renault1@bretagne.bzh

 

 

Journée régionale de l’arbre : notre allié pour sauver le climat | le 9 octobre à Toulouse 🗓 🗺

Carole DELGA, Ancienne ministre, Présidente de la Région Occitanie,

Agnès LANGEVINE, Vice-Présidente déléguée à la Transition écologique et énergétique, à la biodiversité, à l’économie circulaire et aux déchets,

Nathalie HEWISON, Présidente de l’AFAHC Occitanie,

et les membres du Conseil Régional ont le plaisir de vous convier à la

Journée régionale de l’arbre, notre allié pour sauver le climat

Mercredi 9 octobre 2019 à 9h00

Amphithéâtre CREPS de Toulouse
1 Avenue Edouard Belin
31400 Toulouse

Inscriptions : https://www.laregion.fr/journeearbre19

La journée débutera par une plénière et se poursuivra par des ateliers :

Matinée :

Après-midi :

 

Pour cause de travaux, le stationnement dans l’enceinte du CREPS sera limité.
Privilégiez le co-voiturage ou les transports en commun (Métro ligne B – arrêt faculté de pharmacie et Bus – lignes 27 et 80)

 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link