Plan de gestion durable des haies (PGDH)

Le Plan de Gestion Durable des Haies (PGDH) est un outil pratique de gestion des haies destiné à l’agriculteur.

Le PGDH :

  • apporte une meilleure connaissance des haies de son exploitation et de leur état (cartographie de l’ensemble du linéaire de haies, calcul de densité/ha, description des différents types de haies présents sur l’exploitation, recensement des essences majoritaires composant les haies, diagnostic de l’état des haies (sénescente, vigoureuse) et des pratiques d’entretien en cours (passage du lamier, piétinement de la haie par le bétail, usage des produits phyto, …) ;
  • dresse un contexte réglementaire, territorial et pédoclimatique en lien avec les haies ;
  • évalue précisément la qualité d’habitat de la haie pour la biodiversité et un indicateur d’évaluation de la capacité de stockage de carbone supplémentaire par la bonne gestion (principe d’additionnalité) ;
  • planifie les travaux de coupe et de gestion selon des niveaux de priorité d’intervention (pour chaque haie, avec trois niveaux de priorité sur des périodes de 5 ans, dans un cycle de 10-20 ans en fonction du type de haie) ;
  • calcule le prélèvement possible sans épuiser la ressource et une estimation du cycle de prélèvement en vue d’une valorisation du bois (approche filière économique) ;
  • donne les itinéraires techniques et les modalités de gestion durable adaptés aux objectifs de l’exploitant et aux types de haies ;
  • propose des travaux d’amélioration des haies (plantation de nouvelles haies, regarni, …).

Le PGDH est réalisé par le conseiller bocage-agroforestier pour accompagner l’agriculteur dans la réappropriation de ses haies et dans ses changements de pratiques. Sa réalisation est un moment privilégié pour échanger avec l’agriculteur sur le terrain, au pied des haies. Ce diagnostic initial (t0) assure une présomption de durabilité dans la planification de la gestion des haies d’une exploitation qui sera nécessaire pour de nombreuses démarches autour des haies, comme le label Bois bocager géré durablement.

 

Un outil national pour tous les conseillers

Entre 2016 et 2019, l’Afac-Agroforesteries et l’APCA ont organisé une concertation nationale auprès des opérateurs techniques de la haie réalisant des plans de gestion sous de multiples formes localement afin de définir un outil commun et national. Elle a permis d’aboutir à :

 

  • un contenu socle harmonisé à l’échelle nationale intégrant de nouvelles connaissances techniques (gestion et biodiversité avec le calcul de l’indice de biodiversité potentielle, carbone, eau, bois d’œuvre, …). Ce cadre type décrit la méthode de rédaction et les attendus pour réaliser un PGDH de qualité ;
  • un outil développé sous format informatique et nomade sur tablette (logiciel libre) permettant une saisie facile et rapide sur le terrain (gain de temps de 25% et possibilité de relever plus de critères) ;
  • un traitement des données pré-configuré pour le calcul des indicateurs automatisés ;
  • un format de restitution pour l’agriculteur calibré et optimum (rapport pré-rédigé et système reporting automatique).

 

Ce nouvel outil numérique sera déployé courant 2019 pour l’ensemble du réseau national de conseillers bocagers-agroforestiers et sera accompagné d’un dispositif d’agrément et de formation.

 

En ligne sur une plateforme numérique

Les PGDH numériques seront hébergés dans une base de données nationale unique à l’IGN. Cette plateforme comportera plusieurs accès sécurisés destinés :

  • aux structures locales réalisant les PGDH pour y stocker les données issues des PGDH (en flux continu) ;
  • aux agriculteurs pour enregistrer leurs pratiques tous les ans afin de tenir à jour l’état des lieux (actualisation du PGDH) ;
  • aux acteurs travaillant sur la haie et le bocage (état, régions, collectivités, agences (ADEME, agences de l’eau), réseaux, …) pour visualiser des diagnostics sur l’état qualitatif du bocage de leur territoire en vue d’un suivi et d’une évaluation de leur stratégie bocage

 

Cette base de données nationale donne une image de l’état des haies en France (par échantillon, là où sont réalisés les PGDH) très précise (car réalisée au pied des haies) et toujours à jour (avec l’enregistrement des pratiques par les agriculteurs). Liée à la couche de référence « haie »1, elle forme un système d’informations géographiques sur la haie exceptionnel. C’est un dispositif support de connaissance qui permettra de produire de la référence sur le bocage en France.