Replay de la conférence web : « Quels végétaux pour préserver la biodiversité ? »

webinaire végétal local

Les maîtres d’ouvrages et les gestionnaires d’espaces souhaitent de plus en plus utiliser des plantes sauvages collectées dans leur région d’origine. Pour répondre à leurs questions et les aider dans leurs démarches, l’Agence française pour la biodiversité a organisé, en décembre dernier, une conférence en ligne (Webinaire) autour de la thématique « quels végétaux pour préserver la biodiversité ? ». L’occasion de présenter « Végétal local », démarche fondée sur une expertise scientifique reconnue qui permet de garantir et de contrôler l’origine locale des végétaux sauvages.

 

 

Comment parler pour sauver les arbres ? Un article de Léo Magnin paru dans Métropolitiques

Bourse aux arbres réalisée par la Mission Haies, automne 2018 (Photo : A. Chabance, Conseil départemental du Cantal).

Dans cet article paru dans la revue en ligne Métropolitiques, Léo Magnin, doctorant en sociologie à l’ENS de Lyon, décrit pas à pas le travail de Stéphane Hékimian, conseiller agroforestier de la Mission Haies Auvergne, lors d’une bourse aux arbres. Dans le contexte d’un remembrement qui attise les conflits locaux, ce qui conduit chacun à vouloir abattre ses arbres pour ne pas les laisser à son voisin, Stéphane déploie des stratégies argumentatives pour convaincre riverains, propriétaires et agriculteurs de laisser les arbres debout. 

Présentation de l’auteur :

Léo Magnin est doctorant en socio-anthropologie à l’École normale supérieure de Lyon et à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée. Il travaille au sein du Laboratoire interdisciplinaire sciences innovations sociétés et de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités.
Ses recherches portent sur la place des haies dans l’écologisation de la Politique agricole commune. À l’ENS de Lyon, il codirige, avec Rémi Rouméas, le laboratoire Junior EcoPol (Ecologie et Police) qui mène une étude sur la police de l’eau (Agence française pour la biodiversité).

Léo Magnin est par ailleurs délégué de la France à l’EURAF et membre de la commission BCAE7 de l’Afac-Agroforesteries.

Pour citer cet article :

 Léo Magnin, « Comment parler pour sauver les arbres ? », Métropolitiques, 11 mars 2019.

Votez pour le projet “Label bois bocager géré durablement” – présélectionné aux Rural Inspiration Awards

Cliquez ICI pour accéder au vote

Le projet “Label bois bocager géré durablement” vient d’être sélectionné par le réseau européen de développement rural pour les Rural Inspiration Awards parmi 176 projets de tous les pays pour faire partie des 25 meilleurs projets soumis aux votes du jury et du public. En décembre dernier le réseau rural européen (ENRD) avait lancé le concours de projets de développement rural les « Rural Inspiration Awards » avec 5 catégories thématiques. Les réseaux ruraux régionaux ont donc été invités à faire remonter des projets au réseau rural national, chaque Etat membre pouvant présenter 10 projets au concours (2 par thème). Pour la France, le projet “Label bois bocager géré durablement” mené en coopération avec la Normandie, la Bretagne et les Pays de la Loire fait partie de la sélection finale dans la catégorie environnement et le projet ENERTERRE a été sélectionné dans la catégorie inclusion sociale.

Le vote du public commence dès aujourd’hui et pour un mois. Nous vous invitons donc à voter pour que “Label bois bocager géré durablement” soit lauréat (cocher la case “HEDGEROWS”) : https://www.surveymonkey.com/r/R3JDP7G ! 

 

Les enjeux pour la biodiversité locale en vidéo

La marque Végétal local est portée par l’Agence Française pour la Biodiversité. Le CBN des Pyrénées et de Midi-Pyrénées, l’Afac-Agroforesteries et Plante & Cité en assurent l’animation à l’échelle nationale. Dans cette vidéo produite en 2018 par EDF (soutien de la marque) vous découvrirez comment la marque Végétal local permet de garantir l’origine de végétaux sauvages (ligneux et herbacés) qui seront utilisés ensuite pour des chantiers de restauration écologique, de plantations de trames arborées, ou pour tout autre aménagement en faveur de la biodiversité.

Avec le soutien de la Fondation Yves Rocher – Institut de France, l’Afac-Agroforesteries est engagée très activement dans le développement de la filière ligneuse de la marque Végétal local puisque plus de 30 % des plants d’arbres et d’arbustes de l’Appel à Projet “Plantons en France” sont labellisés Végétal Local.

 

Le rôle de la chouette de l’Oural dans la protection des vergers de pommiers

chouette oural pommiers

(Article publié dans Osaé, Plateforme d’échanges pour la mise en pratique de l’agroécologie, que nous reproduisons avec l’aimable autorisation de Solagro)

Les campagnols sont des ravageurs particulièrement actifs dans les vergers de pommiers. C’est sur ce constat que la chercheuse japonaise Chie Murano a mis en évidence le rôle efficace de la chouette de l’Oural (Trix uralensis) pour le contrôle de ces populations, et ainsi participer à la protection des cultures. Une étude a ainsi été mise en place pour mesurer les effets positifs de cette chouette dans ces vergers et il en est ressorti que plus les populations de campagnols ont été réduites de plus de 60 %.

L’appel à projets “Nourrir l’avenir” est ouvert

fondation daniel nina carasso logo

La Fondation Daniel et Nina Carasso a lancé l’appel à projet “Nourrir l’avenir – Des innovations pour accélérer la transition vers une alimentation durable”. Celui-ci a pour objectif de rechercher  des projets qui créent des savoirs, des services ou des produits avant-gardistes, risqués, inespérés, voire impensés, pour permettre un accès universel à une alimentation saine, respectueuse des personnes et des écosystèmes.

Cet appel à projet est ouvert du 1er mars au 30 avril 2019.

 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link