PictaGraine : démonstration du nouvel outil de récolte de graines locales – CREN Poitou-Charentes – le 11 juillet à Londigny (16) 🗓 🗺

Photo : CREN Poitou-Charentes

 

Le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels (CREN) de Poitou-Charentes présentera jeudi 11 juillet son tout nouvel outil qui permet la récolte de graines locales dans le but de favoriser la préservation et la création de véritables prairies naturelles, essentielles pour la biodiversité : « PictaGraine ».

Nombreuses sont les importations en matières de graines et d’espèces végétales. Or, ces espèces ne sont pas adaptées ni au sol, ni aux insectes locaux car elles ne fleurissent pas aux mêmes périodes et n’offrent donc pas la possibilité aux pollinisateurs d’y trouver leur nourriture. Qui dit importation de graines, dit disparition des abeilles… PictaGraine encourage la réimplantation des graines locales naturellement plus résistantes, pour renouer avec les prairies naturelles. Développé en partenariat avec l’entreprise Philippe Ardouin, ce mécanisme fonctionne comme une brosse qui aspire les graines et fournit un stock de matières prêtes à l’emploi.

Le lancement de cet outil fait écho à la production d’herbacées d’origine génétique locale dans le cadre de la marque Végétal Local, dans laquelle le CREN Poitou-Charentes est impliqué depuis plusieurs années à travers l’Afac-Agroforesteries.

 

Télécharger le communiqué de presse

Revoir le reportage de France 3 : « Biodiversité : précieuses prairies » (de 10’11 à 12’25)

Lire l’article de France 3

 

 

Végétal local : participez aux rencontres régionales pour mettre à jour le cahier technique [MAJ]

L’Afac-Agroforesteries a été mandatée par l’Agence Française pour la Biodiversité pour mettre à jour le Cahier technique « Récolte et mise en culture des principales espèces ligneuses » de la marque Végétal local. La première édition de ce cahier, rédigé par l’Afac-Agroforesteries, est sortie en 2015.  Il a été conçu dès le départ comme un document évolutif pour lequel des actualisations régulières seraient nécessaires, au fur et à mesure de l’évolution des pratiques des récolteurs, pépiniéristes et bénéficiaires de la marque Végétal local.

 

La démarche de mise à jour du cahier technique « Récolte et mise en culture des principales espèces » est lancée. Cette mise à jour sera issue d’un travail collectif au sein des récolteurs, pépiniéristes et structures bénéficiaires de la marque Végétal local.  Cette mutualisation des données, afin de les rendre facilement réutilisables et de sécuriser les usages, constitue un nécessaire levier pour développer les filières « Végétal local ».

 Au moins six réunions régionales sont programmées ou en cours de programmation.

Elles se dérouleront de fin juillet à mi-septembre avant une réunion de restitution à l’automne à Paris.  Tous les opérateurs concernés par la marque Végétal local et participants aux activités de récolte et / ou de mise en culture sont conviés à participer à une de ces réunions afin d’apporter leur regard sur ce cahier technique et leurs propositions pour le compléter.

  •  La première de ces réunions se déroulera le vendredi 26 juillet sur le secteur « Massif Central » à Veyrières dans le Cantal dans les locaux de la pépinière Lachaze (Laveix- 15350 Veyrières) de 10h à 17h.
  •  La deuxième se déroulera le 27 août chez la pépinière Wadel-Wininger à Ueberstrass dans le Haut-Rhin (1 route de Delle – 68580 Ueberstrass) de 10h à 17h.
  • Les suivantes sont prévues dans les environs de Toulouse,  Angers, Lille et Bordeaux (dates et lieux à confirmer)

 Si vous n’avez pas été directement contacté à ce sujet et que vous souhaitez obtenir plus d’informations, n’hésitez pas à solliciter Sébastien Goguet qui coordonne ce projet : 06.95.55.15.42. – cahier-technique-vl@afac-agroforesteries.fr

 Afin de préparer au mieux ces réunions, nous vous invitons également à remplir (si ce n’est déjà fait) un court questionnaire (5 à 10 minutes maximum)

En savoir plus sur le projet d’actualisation du cahier technique :

Lors de la création de la marque, l’Afac-Agroforesteries a réalisé des documents techniques conçus comme des outils opérationnels, accessibles librement. Parmi ces documents, le cahier technique « Récolte et mise en culture des principales espèces » se présente sous la forme d’un guide comportant des fiches de récolte et de mise en culture des principales espèces ligneuses (40 espèces parmi les plus plantées en France). Il s’agit du premier document de référence sur la technique de récolte de graines de ligneux Végétal local. Il a été conçu dès le départ comme un document évolutif nécessitant des actualisations régulières tant sur le fond que sur la forme, au fur et à mesure de l’évolution des pratiques de collecte. En l’état, ce guide est en effet incomplet : toutes les rubriques (les caractéristiques de l’espèce, la récolte, le nettoyage et l’extraction des graines, la levée de dormance et les semis) ne sont pas systématiquement renseignées car l’information n’était pas disponible au moment de sa rédaction. Ce sont ainsi actuellement plus de 40 % des données qui sont absentes.

 

Le moment est donc venu de réaliser la première actualisation de ce cahier technique. Celle-ci a été confiée à l’Afac-Agroforesteries par le comité technique de la marque Végétal local.

Il va s’agir de vérifier la pertinence des informations, de compléter les données et illustrations manquantes ou incomplètes et, si besoin, d’ajouter de nouvelles rubriques. Ce sera également l’occasion de faire un bilan sur les informations les plus utiles et les données pertinentes pour rendre la pratique de la récolte plus aisée. Cette mise à jour ne peut qu’être issue d’un travail collectif au sein des récolteurs, pépiniéristes et structures bénéficiaires de la marque Végétal local. C’est pourquoi nous faisons appel à l’expérience que vous avez acquise dans votre activité de récolte et de mise en culture. Cette mutualisation des données, afin de les rendre facilement réutilisables et de sécuriser les usages, constitue un nécessaire levier pour développer les filières « Végétal local ». Nous avons tous à y gagner.

Plusieurs étapes sont programmées pour cette actualisation du cahier technique qui sera finalisée en décembre 2019 :

  • La réalisation d’un inventaire des données manquantes dans le cahier technique, 
  • Une enquête pour inviter les récolteurs à participer à cette actualisation et cibler les besoins,
  • L’organisation de six réunions régionales (en juin et juillet 2019) auxquelles vous serez conviés. Ces réunions auront pour objectifs de réunir un maximum de structures et de personnes concernées par le cahier technique,
  • A l’issue de ces réunions et des axes de travail qui en ressortiront, il sera mis en place un groupe de travail constitué des structures volontaires et disponibles pour s’impliquer dans la mise à jour du cahier technique. Cette partie du travail nécessitera un investissement en temps conséquent et un dédommagement financier sera proposé dans la limite du budget prévu à cette actualisation.

 

Coordonnées du référent technique en charge du dossier :

Cette mission d’actualisation du cahier technique a été confiée à l’association Prom’Haies en Nouvelle Aquitaine par l’Afac-Agroforesteries :

  • Sébastien Goguet

s.goguet@promhaies.net – 05.49.07.64.02 – 06.95.55.15.42

Pour tous renseignements, vous pouvez également consulter :

  • Damien Provendier

Intervenant technique marques collectives « Végétal local – Vraies messicoles » – Agence Française pour la Biodiversité / CBN PMP – damien.provendier@cbnpmp.fr – 05.62.95.85.38

 

 

Actualités de la marque Végétal Local

Les actualités de la marque Végétal Local sont à découvrir dans la dernière lettre d’information publiée ce mois-ci. Les enregistrements des derniers webinaires, événements ou formations à venir et coordonnées des correspondants locaux y sont consultables. Également disponibles à la lecture : un guide de végétalisation pour la Nouvelle-Aquitaine, et deux guides sur la végétalisation d’aménagements.

Lire la lettre d’information

 

Des arbres de pays « Végétal local » en Occitanie

Crédit photo : Jérôme Garcia, CBN PMP, intervention de l’Afahc-Occitanie sur la récolte de graines de ligneux, proche de Cahors (46), sept. 2018

L’Afahc-Occitanie, créée à l’initiative de 8 associations et organismes répartis sur l’ensemble du territoire midi pyrénéen, est structurée à l’échelle de la Grande Région. Elle a pour vocation de promouvoir et de valoriser l’arbre hors forêt.   

Pourquoi l’Afahc Occitanie participe-t-elle à la démarche Végétal local ?

Plusieurs associations de notre réseau récoltaient des graines sur leur territoire avant l’existence de Végétal local.  Nos structures sont convaincues de l’importance de l’origine des graines. En tant qu’acteur de terrain, nous avions besoin de références telles que Végétal local. Notre participation, qui s’appuie également sur un réseau de bénévoles, permet :

  • de soutenir l’émergence d’une filière,
  • de conserver la biodiversité de nos territoires,
  • de garantir des plants adaptés et issus de nos territoires.

Depuis quand l’Afahc Occitanie est-elle bénéficiaire ?

En 2016, nous nous sommes organisés collectivement pour candidater à la marque Végétal local. L’Afahc Occitanie est bénéficiaire Végétal local pour la collecte de graines depuis 2017.

Comment vous organisez vous ?

Nous récoltons des graines en milieux naturels dans les régions Sud Ouest, Massif Central et Pyrénées. Les trois principales étapes sont l’identification de sites de récolte, l’organisation de la récolte sur site et la préparation des graines. Des bénévoles encadrés par des salariés collectent les graines sur des sites préalablement repérés et correspondant aux critères du référentiel technique. Nous nous sommes formés en échangeant sur nos pratiques : périodes de récoltes, techniques de dépulpage des graines… Nous fournissons les lots de graines ainsi qu’un bon de livraison à des pépiniéristes qui vont être naisseurs, puis éleveurs de ces plants d’arbres et d’arbustes. Ces pépiniéristes sont également bénéficiaires de la marque Végétal local. Nous avons ainsi des garanties de la traçabilité. Les plants que nous plantons sont issus de graines récoltées sur nos territoires.

Le Végétal local coûte-t-il plus cher ?

Oui, par rapport aux plants « tout venant sans origine garantie », on observe une différence qui peut représenter environ 0,20 centimes par plant. Les pépiniéristes justifient ce surcoût par un travail plus fin sur des lots régionaux pour le suivi de la traçabilité jusqu’à la fourniture des bons de commandes Végétal local. Pour prendre en compte le surcoût de la récolte et appuyer une démarche favorable à la biodiversité, en 2018, la région Occitanie a décidé d’apporter un financement supplémentaire pour les haies plantées avec du Végétal local.

Quels arguments vis-à-vis d’un agriculteur ou d’une collectivité pour planter du Végétal local ?

Des arbres adaptés aux terroirs et une bonne reprise des végétaux sont les meilleurs arguments !

Plus globalement, Végétal local est complètement intégré à nos argumentaires sur l’arbre et sur la biodiversité. Nous plaçons l’arbre au cœur de l’exploitation agricole pour la mise en œuvre de pratiques agroécologiques mais aussi au cœur de la commune pour la prise en compte de la trame arborée sur son territoire, afin d’agir sur la qualité des eaux et des paysages.

 

Propos recueillis en Janvier 2019 par Damien Provendier auprès de trois salariées de structures membres de l’Afahc-Occitanie : Ghalia Alem-Raquin (Campagnes Vivantes 82), Nathalie Hewison (Arbres et paysages d’Auton), Sophie Hugonnenc (Arbres et Paysages d’Aveyron)

Pour en savoir plus:

Contact : contact@afahcoccitanie.fr

Webinaire Végétal Local le 10 décembre 🗓

L’Agence Française pour la Biodiversité organise le 10 décembre prochain un webinaire sur la marque Végétal local. Ce webinaire est principalement à destination des prescripteurs et gestionnaires : paysagistes-concepteurs, collectivités, bureaux d’études, gestionnaires d’espaces, services instructeurs de l’Etat et des collectivités…

Qu’allez-vous apprendre ? Quel est l’intérêt d’utiliser des plantes sauvages garanties d’origine locale ? Quels sont les outils qui permettent de connaitre l’offre existante ? Que garantit la marque Végétal local ? Comment intégrer les critères de la marque dans vos cahiers des charges ? Qui produit ces espèces et pour quelles régions ? Qu’est-ce qu’une région biogéographique ?

Qu’est-ce qu’un webinaire ? Un webinaire est un séminaire ayant lieu sur la toile. Il s’agit d’une conférence en ligne, à laquelle on accède via un lien qui vous sera communiqué lors de votre inscription.

Pour plus d’informations, merci de contacter Marie Legrand au 05 62 95 85 30 ou par mail à marie.langrand@cbnpmp.fr

La marque Végétal local est désormais portée par l’Agence française pour la biodiversité

Communiqué de presse pour la table ronde du Salon du Végétal, à Nantes – le  20 juin 2018 « Biodiversité et paysage : Végétal local, une marque au service des acteurs des territoires »

 Depuis janvier 2018, c’est officiel, Végétal local a intégré l’Agence française pour la biodiversité. Cette marque, qui garantit l’origine locale des semences et plants d’espèces sauvages collectés et produits dans les territoires, prend un nouvel essor. Près de 50 producteurs ont déjà rejoint la démarche et proposent aujourd’hui une gamme Végétal local. Les semences ou plants commercialisés, issus de collectes locales en milieu naturel, ont un capital génétique spécifique, support de la fonctionnalité écologique des sites d’implantation.

Conserver et valoriser la biodiversité des territoires grâce à Végétal local

Grâce à la marque Végétal local, l’Agence française pour la biodiversité se dote d’un outil de poids pour tendre à l’amélioration des pratiques de restauration écologique, de réhabilitation de sites, ou de plantations de haies.

Utiliser des végétaux d’origine locale permet de préserver la fonctionnalité des milieux naturels et de retrouver de nombreux services écologiques. Le cahier des charges de la marque, rédigé avec l’appui d’écologues, de généticiens et d’agronomes, permet la conservation de la diversité génétique des espèces végétales, secret de leur adaptation à court et long terme, et support de la résilience des écosystèmes.

Pourquoi utiliser des espèces locales ? Qu’entend-on par « plante sauvage » et « locale » ? A quels usages les plantes Végétal local sont-elles destinées ? Quelles sont les garanties existantes ? Où se fournir ? Qui peut me conseiller ?…

Rendez-vous le 20 juin 2018 au Salon du végétal à Nantes pour rencontrer animateurs et bénéficiaires de la marque, qui répondront à vos questions.

« Biodiversité et paysage : Végétal local, une marque au service des acteurs des territoires »
 Salon du végétal – Nantes, le mercredi 20 juin 2018, à 17h15.

Parc des expositions, Hall 1

Table ronde destinée aux acteurs des territoires, producteurs, prescripteurs et maitres d’ouvrage.

Lien vers le programme du salonwww.vegetal-local.fr

 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link