Retour sur le Comité national de suivi du projet RESP’HAIES, le 14 avril 2021

Le mercredi 14 avril 2021, le premier Comité national de suivi Resp’Haies a rassemblé 60 participants externes au projet dans l’objectif de favoriser les échanges entre les membres de Resp’Haies et des institutions ou organisations concernées* par la thématique des haies (programme – PDF). Ce Comité national de suivi Resp’Haies du 14 avril 2021 a été l’occasion de :

  • Informer de l’état d’avancement du projet Resp’Haies : à la fois sur les actions engagées et les productions auxquelles vont aboutir les actions du projet,
  • Discuter de la façon dont ces productions vont être utiles aux organismes invités à participer au Comité national de suivi,
  • S’assurer de la cohérence entre les travaux menés dans le cadre de Resp’Haies et d’autres projets de recherche et développement portés par ces organismes sur la thématique de la haie, afin de mieux identifier les articulations qu’il conviendrait de renforcer entre Resp’Haies et ces autres projets.

Toutes les présentations de la journée sont disponibles au téléchargement, à retrouver ci-dessous :

Matin (9h00 – 12h00)

9h00 à 9h15 : Introduction

– Présentation du projet Resp’Haies  : Baptiste Sanson – Afac-Agroforesteries – Télécharger la présentation

9h15 à 10h30 : Apports de la géographie pour caractériser les haies à l’échelle territoriale

 Les déterminants sociotechniques de l’évolution de la ressource : Thibaut Preux –  LETG-Caen UMR 6554 CNRS – Université de Caen (Télécharger la présentation) et  Fanny Le Guillou LETG-Caen UMR 6554 CNRS – Université de Caen (Télécharger la présentation)

10h45 à 12h00 : Caractériser les haies en tant que ressources pour la production de biomasse et le stockage du carbone et évaluation des performances technico-économiques de l’atelier « haie » à l’échelle de l’exploitation

– Elaboration d’un référentiel de productivité et de cubage des haies (Laurent Nevoux – Bois Bocage Energie)

– Evaluation des stocks et flux de biomasse et de carbone des haies : construction et test d’une méthodologie (Valérie Viaud – INRAE- UMR SAS et Catherine Moret – Afac-Agroforesteries)

– Production d’un référentiel technico-économique de mise en place, de gestion et d’exploitation d’une haie (Eddy Cléran – Chambre régionale d’agriculture de Normandie)

Après-midi (14h00 – 17h30)

 

14h00 à 14h45 :  Co-construire les connaissances par le dispositif de tiers-veilleur

– Glen Millot et Cyril Fiorini – Sciences citoyennes

14h45 à 16h15 : Renforcer les connaissances sur les services écosystémiques des haies pour l’eau, la biodiversité et le climat et lien avec l’évaluation de la productivité d’un système agricole avec des haies

– Analyse des méthodes et indicateurs d’évaluation de la biodiversité des haies et de ses fonctions associées (Frédéric Coulon – Solagro)

– Vers un dispositif observatoire des services de régulation des flux hydriques et érosifs par les haies (Daniel Delahaye et Romain Reulier – laboratoire LETG-Caen UMR 6554 CNRS – Université de Caen)

– Élaboration d’un protocole de suivi de l’effet microclimatique des haies, grâce à l’imagerie aérienne (Ambroise Martin-Chave et Fabien Liagre – Agroof)

– Évaluation de la productivité d’un système agricole avec des haies (Ambroise Martin-Chave et Fabien Liagre – Agroof)

16h15 à 16h30 : Pause

16h30 à 17h15 : Mobiliser les ressources produites dans des démarches d’accompagnement et de formation

– Elaboration d’outils pour initier et animer des démarches pédagogiques et territoriales avec les apprenants (Christian Peltier – CEZ / Bergerie nationale – Hélène Le Gallic- Agroof)

 

Le projet Resp’Haies (RESilience et Performances des exploitations agricoles liées aux haies) a démarré en janvier 2019. Il est financé par le Compte d’affectation spécial au développement agricole (CASDAR) du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Il bénéficie également du soutien de la Fondation Bjorg Bonneterre et Citoyens et du département de la Manche.

EN REPLAY : nos propositions pour la PAC (webconférence)

Le 19 octobre dernier, l’Afac-Agroforesteries présentait ses propositions pour la future PAC lors d’une webconférence. En s’appuyant sur l’expertise de notre réseau, nous nous sommes donc mobilisé·e·s pour construire des propositions pour une PAC qui favorise le maintien, la gestion durable et le développement de l’arbre et la haie. Ce plaidoyer pour l’arbre et la haie se poursuivra tout au long de l’élaboration du Plan stratégique national, qui définira les interventions et les modalités de mise en œuvre de la PAC à l’échelle nationale.

Vous pouvez regarder à nouveau la webconférence ou la découvrir ci-dessous ( pour un visionnage rapide, voir la conclusion à 53 min 53)

 

Les thématiques abordées :

>>  Les enjeux du développement de l’agroforesterie pour la prochaine décennie

>>  Comprendre la réforme de la PAC : opportunités et incidences pour l’agroforesterie

>>  Nos propositions pour placer l’arbre au coeur de la future PAC

Intervenant·es :

Frédéric Coulon

Ingénieur
Solagro
& membre du Conseil d’Administration de l’Afac-Agroforesteries

Fabien Liagre

Responsable Recherche & Développement
AGROOF
& membre du Conseil d’Administration de l’Afac-Agroforesteries

Catherine Moret

Responsable projets
Afac-Agroforesteries

Baptiste Sanson

Responsable projets
Afac-Agroforesteries

Nos propositions résumées :

L’Afac-agroforesteries a publié un Cahier d’acteur sur la plateforme « ImPACtons » afin de synthétiser et porter au débat nos propositions pour l’arbre et la haie dans la future PAC. Vous pouvez continuer à le commenter et la relayer en cliquant ici.

Découvrir le cahier d’acteur 

WEBCONFÉRENCE : Nos propositions pour l’arbre et la haie dans la future PAC

La Politique agricole commune (PAC) fait actuellement l’objet de négociations pour concevoir ce qui sera le paysage agricole de demain. Dans un contexte d’érosion de la biodiversité et de crise climatique, où l’agriculture se place tant du côté des problèmes que de celui des solutions, les enjeux sont élevés ; et l’agroforesterie se montre comme une clé de voute à l’intersection des différents défis que doit relever le monde agricole. Dans un dispositif aussi structurant que celui de la PAC, nous sommes convaincu·e·s que l’arbre doit être central, placé comme un allié des agriculteurs et agricultrices, un levier pour leurs performances environnementales et économiques. 

En s’appuyant sur l’expertise de son réseau, nous nous sommes donc mobilisé·e·s pour construire des propositions pour une PAC qui favorise le maintien, la gestion durable et le développement de l’arbre et la haie. 

Nous vous présenterons ces mesures au cours d’une webconférence le 19 octobre à 14h.

Programme

>>  Les enjeux du développement de l’agroforesterie pour la prochaine décennie

>>  Comprendre la réforme de la PAC : opportunités et incidences pour l’agroforesterie

>>  Nos propositions pour placer l’arbre au coeur de la future PAC

Intervenant·es :

Frédéric Coulon

Ingénieur
Solagro
& membre du Conseil d’Administration de l’Afac-Agroforesteries

Fabien Liagre

Responsable Recherche & Développement
AGROOF
& membre du Conseil d’Administration de l’Afac-Agroforesteries

Catherine Moret

Responsable projets
Afac-Agroforesteries

Baptiste Sanson

Responsable projets
Afac-Agroforesteries

Suivez notre webconférence le 19 octobre à 14h :

https://zoom.us/j/93691546524

Vous pouvez d’ores et déjà porter la voix de l’arbre au cœur des débats sur la PAC :

L’Afac-Agroforesteries promeut et met  en œuvre des politiques globales de développement de l’arbre et de la haie dans tous les territoires, pour répondre aux enjeux de transition agroécologique, de lutte contre l’effondrement de la biodiversité et de résilience face à la crise climatique. À ce titre, nous avons publié un Cahier d’acteur sur la plateforme « ImPACtons » afin de synthétiser et porter au débat nos propositions pour l’arbre et la haie dans la future PAC. 

Vous pouvez continuer à le commenter et la relayer en cliquant ici.

À ce jour, le cahier d’acteur de l’Afac-Agroforesteries est le plus suivi de la plateforme ! 

Paysage de Mares Haies d’Arbres – Formation Développement et Gestion de Systèmes Agroforestiers et d’Aménagements d’Infrastructures AgroEcologiques (64) 🗓

3 jours et 1⁄2 : les 29 septembre, 06 et 13 octobre plus 1⁄2 journée d’accompagnement individuel (PR)
Apprendre par une approche environnementale globale et de mise en situation à Concevoir et Planifier en autonomie, l’Implantation et la Valorisation par une Gestion sylvicole durable d’un patrimoine arboré (boisements, haies, arbres isolés, vergers…) ainsi que de définir les Aménagements et les travaux de Génies-écologiques (mares, talus, clôtures végétales…) à réaliser pour l’amélioration écologique et économique des fermes.

EN SAVOIR PLUS

Tarifs :
professionnels :

o 150 €/jour (170 €/j si prise en charge par le FAFSEA ou autre),

o pris en charge VIVEA pour les agriculteurs chefs d’exploitations et les cotisants solidaires

Particuliers : 70 €/jour

9 personnes maximum / jour, la priorité sera donnée aux personnes participant à toutes les journées Renseignements et inscriptions (obligatoires) : 05 47 86 00 08

ADAF – Concevoir et aménager son projet de verger-maraicher, conduite des arbres et gestion de la production fruitière en agriculture biologique 🗓

Objectifs principaux :

  1. Mettre en œuvre une approche globale de la ferme et définir les paramètres pour le calibrage de son verger-maraîcher en conciliant économie et écologie
  2. Concevoir son verger-maraicher et gérer l’organisation spatiale et temporelle des productions.
  3. Planifier l’organisation économique et estimer la charge de travail des productions (légumes, fruits, petits fruits, …)

 

Programme :

  • Paramètres à prendre en compte pour le calibrage de son projet de verger-maraicher : distance arbres-légumes, choix des espèces, porte-greffes, aménagement spatial de la parcelle, effets d’ombrage, …
  • Présentation de la gestion des productions maraichères et fruitières
  • Visite de ferme
  • Savoir planifier au niveau économique : utilisation d’outils de simulation pour évaluer le chiffre d’affaire et le revenu agricole à partir des différentes productions avec transformation des produits.
  • Travail sur les projets des participants
  • Exploration des possibilités d’organisation de la production et pistes d’aménagement spatial.

Intervenant(s) : Jean-Luc Petit (ex-arboriculteur et formateur en arboriculture) et André Sieffert (ex-maraicher et agronome spécialisé en agroforesterie à l’ADAF)

 

 

CONTACT/EN SAVOIR PLUS

ADAF – Concevoir et aménager son projet de verger-maraicher, conduite des arbres et gestion de la production fruitière en agriculture biologique 🗓

Objectifs principaux :

  1. Mettre en œuvre une approche globale de la ferme et définir les paramètres pour le calibrage de son verger-maraîcher en conciliant économie et écologie
  2. Concevoir son verger-maraicher et gérer l’organisation spatiale et temporelle des productions.
  3. Planifier l’organisation économique et estimer la charge de travail des productions (légumes, fruits, petits fruits, …)

 

Programme :

  • Paramètres à prendre en compte pour le calibrage de son projet de verger-maraicher : distance arbres-légumes, choix des espèces, porte-greffes, aménagement spatial de la parcelle, effets d’ombrage, …
  • Présentation de la gestion des productions maraichères et fruitières
  • Visite de ferme
  • Savoir planifier au niveau économique : utilisation d’outils de simulation pour évaluer le chiffre d’affaire et le revenu agricole à partir des différentes productions avec transformation des produits.
  • Travail sur les projets des participants
  • Exploration des possibilités d’organisation de la production et pistes d’aménagement spatial.

Intervenant(s) : Jean-Luc Petit (ex-arboriculteur et formateur en arboriculture) et André Sieffert (ex-maraicher et agronome spécialisé en agroforesterie à l’ADAF)

 

 

CONTACT/EN SAVOIR PLUS

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link