Depuis le mois de mai, les jurys locaux découvrent et évaluent les parcelles candidates de l’édition 2022 du Concours Général des Pratiques Agroécologiques – Agroforesterie.

Le 20 mai dernier, le ministre Julien Denormandie a remis les prix des lauréats de l’édition 2021. 

Découvrir le palmarès

Retour en images sur les visites du jury du concours local dans le Bas-Léon !

Le 22 juin dernier, les membres du jury local dans le Bas-Léon se sont réunis pour visiter les 8 parcelles candidates du territoire. La journée a été organisée par Yann Gouez, technicien bocage du Syndicat des Eaux du Bas-Léon. 

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Gestion »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC Ar Wezen Dero à Saint Vougay

Cet élevage bovin produit et transforme du lait, des fromages, des veaux et du fourrage en vente directe et indirecte. Les haies de l’exploitation sont valorisées par la production de bois de chauffage permettant l’autonomie de 2 à 3 foyers. La performance environnementale, économique et sociale de la ferme est au cœur de la pensée de ses exploitants : biodiversité, qualité de l’eau, stockage carbone, paysage, maintien d’emploi…

Certains arbres serviront prochainement en bois d’œuvre. Les haies sont remarquables par leurs anciennetés, par la gestion effectuée dans un contexte paysager nettement moins arborer. 

La SAS PAUGAM à Plouider remporte le 2ème prix exæquo

Les créateurs de la marque « Mes produits fermiers » en vente directe ont pensé leur élevage bovin autour de l’arbre champêtre.

« Le bois est devenu un produit de la ferme »

Ici le bocage possède une valeur économique, environnementale et productive. La création d’un gite et d’une salle de réception sur la ferme leur permet de diffuser leur intérêt pour le bocage.

Le GAEC DE KERGAVAREC, à Guipavas et Plabennec remporte le 3ème prix exæquo

Chez ces trois frères éleveurs de bovins en agriculture de conservation, l’enjeu est d’améliorer la continuité du linéaire bocager. En effet, les vieilles haies sont gérées durablement et complétées par l’implantation de nouvelles haies afin de rétablir le maillage bocager existant avant le remembrement. Ils valorisent la totalité de leurs coupes en bois plaquette pour chauffer deux maisons et l’eau de la laiterie.

L’association de Langazel remporte le 4ème prix et le prix local : biodiversité et patrimoine bocager

L’association Langazel possède un intérêt évident pour la préservation de la biodiversité. L’exploitation labellisée Natura 2000, produit des veaux en vente directe aux bénévoles et adhérents de l’association, ainsi que la production de bois de chauffage et de copeaux. Véritables garants de biodiversité, ces gestionnaires travaille à la préservation du maillage bocager historique.

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

L’EARL DES MURIERS BLANCS à Ploudalmézeau remporte le 1er prix

Ce projet de plantation de très grande ampleur répond à de nombreux enjeux : amélioration du paysage, investissement pour les générations futures, lutte contre le réchauffement climatique, lutte contre l’érosion, amélioration du sol… Le gestionnaire considère que son projet est intergénérationnel puisque les arbres implantés depuis 2018 pourront être valorisés en BRF et bois d’œuvre par ses enfants.

Le coup de coeur du jury : GWENDAL GONET à Ploudaniel remporte le 2ème prix

Avec plus de 60 espèces produites, ce maraicher en agriculture biologique a intégré les haies entre ces parcelles pour des enjeux de biodiversité et de paysage. Amoureux des arbres et des oiseaux, Gwendal Gonet a déjà constaté le retour de certaines espèces.

Le GAEC DE KERBUZHUG à Ploudaniel remporte le 3ème prix

Chez ce couple de maraichers, une haie vieillissante de cyprès a laissé place à de jeunes haies sur talus. Ici il n’est pas question de « détruire l’existant mais de travailler au milieu », les cyprès ont donc été broyés pour faire du paillage. La biodiversité et la protection de la parcelle des milieux environnants sont les priorités de ces exploitants.

La SARL VERT MARINE à Ploudalmézeau remporte le 4ème prix

La SARL Vert Marine a développé le bocage pour répondre aux enjeux d’exposition au vent et à l’écoulement. 1km de haie a donc été planté avec le Pays d’Iroise Communauté pour un effet brise-vent et microclimatique.

L’organisation travaille dans une posture expérimentale sur les grandes cultures et cultures légumières.

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link