Laurent Greneux du Syndicat Mixte du Grand Bassin de l’Oust, en collaboration avec Samuel Le Port de la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, ont organisé le jury local du Grand Bassin de l’Oust. Le 07 septembre dernier, un jury composé de 6 membres s’est réuni pour évaluer 5 parcelles en agroforesterie.

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC de la Ferme de l’Hotié à Paimpont

La Ferme de l’Hotié est un élevage caprin et bovin qui développe une activité de production de jus de pomme grâce à la plantation de vergers sur les parcelles. Ici les chèvres profitent de l’ombre et se nourrissent directement sur les branches de la haie.

La SCEA Minier à Augan remporte le 2ème prix 

Dans cet élevage de poules, le bien-être animal est au cœur des préoccupations. Grâce aux bandes de jachère fleurie, aux vergers et aux haies , le paysage est agréable et les poules profitent d’abris tout en subissant moins de pression des parasites. Les consommateurs et la coopérative sont demandeurs de parcours et de paysages accueillants.

Grâce à l’agroforesterie, une nouvelle production va se développer sur la ferme : le jus de pomme. 

Frédéric Barre à Guilliers remporte le 3ème prix 

Dans cette parcelle de noisetiers, la fertilité du sol et la biodiversité sont les piliers de la production. Les noisettes seront transformées et leurs coques auront une seconde vie. Après leur broyage elles deviendront un paillage ou seront utilisées pour chauffer. 

L’EARL Le Breton à Forges de Lanouée remporte le 4ème prix

Cette parcelle a accueilli des linéaires de plantations intra-parcellaire afin de stabiliser les sols, améliorer la biodiversité et surtout par la curiosité de découvrir ce qu’était l’agroforesterie.

Hors catégorie, Michel Mauguin à Forges de Lanouée est le coup de coeur du jury

L’éleveur Michel Mauguin définit son exploitation comme “une ferme herbagère et bocagère”. Ici l’arbre est omniprésent pour le bien être des vaches qui ont façonné la haie. La haie a une fonction fourragère, coupe-vent et d’ombrage. À terme elle sert également de bois de chauffe pour cheminée. 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link