IMG_7143

Ce vendredi 27 novembre 2015, une vingtaine de personnes des magasins Yves Rocher de la région se sont réunies, à l’abris dans l’étable de Bruno Gourdon, pour une première animation de préparation de graines certifiées “Végétal local” menée par Sylvie Monier de la Mission haies Auvergne en soutien avec la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries. Chaque participante a choisi ses graines provenant de différentes essences d’arbres : pommier sauvage, houx, érable champêtre, alisier, … Et c’est ensuite qu’a débuté l’atelier de nettoyage de graines avec des tamis et des seaux pour enlever la pulpe autour de la graine. A chaque type de graine dépendent un geste, une technique et des outils de nettoyage spécifiques. Une fois préparées, ces graines récoltées par la Mission haies Auvergne, seront confiées à la pépinière Lachaze. Différentes étapes de production sont nécessaires avant d’obtenir un arbre ou un arbuste prêt à planter : stratification, semis, repiquage en godet, élevage en 1ere année sous tunnel ombrière, repiquage en pleine terre pendant 1 an puis arrachage et conditionnement.


 

frise chronologique élevage plants AAL'

La Mission haies Auvergne plante des haies depuis 1996. 350 km de haies ont été plantés. Soucieuse de la qualité de ses plantations, la Mission haies a accompagné la mise en place récente d’un label dénommé “Végétal local” qui permet depuis cette année de garantir que les plants sont issus de graines récoltées localement, e­t non pas de provenance inconnue comme cela était le cas auparavant. La provenance locale est indispensable pour que les haies soient bien adaptées au climat et qu’elles soient riches en biodiversité génétique de manière à mieux résister au changement climatique. Pour cela, la Mission haies a (ré)appris les gestes et les techniques ancestrales pour récolter des graines, les nettoyer et les stratifier pour assurer leur germination. Elle a aussi, avec l’appui de collectivités auvergnates, accompagné la création d’une pépinière dans le Cantal pour produire ses plants en demie montagne. Tout cela est novateur au niveau national, il s’agit d’une nouvelle filière “végétal local” qui émerge.

 

En savoir plus sur :