Une filière ligneuse Végétal local en plein développement

Soutenue par une intégration forte de Végétal local dans les prescriptions des programmes de plantations, publics ou privés, la demande de plants d’arbres et d’arbustes Végétal local est en croissance continue depuis la création de la marque en 2015. Cet accroissement de la demande implique que la filière amont de collecte des graines et de production des futurs plants d’arbres et d’arbustes se structure et se développe. L’Afac-Agroforesteries accompagne sur le terrain ce changement d’échelle de la filière, par la formation de pépiniéristes, par la création d’outils métiers pour les collecteurs et producteurs, et par des publications techniques facilitant l’appropriation des savoirs nécessaires à la production.

 

Soutenir la demande à travers les programmes de plantation

Coordonné par l’Afac-Agroforesteries, le programme Plantons soutenu par la Fondation Yves Rocher a fait de Végétal local un critère de qualité très important ce qui a permis d’atteindre un objectif d’intégration de 50% de plants marqués Végétal local. Ce taux de 50% de Végétal local dans les plantations est promu par l’Afac-Agroforesteries comme un critère qualité à atteindre à moyen terme pour l’ensemble des plantations d’arbres hors forêt en France. 

Le rapport de la saison de plantation 2019-2020 du programme Plantons donne une bonne appréciation de cette dynamique :  le taux moyen d’intégration de plants marqués Végétal local a atteint 46% (329 524 plants sur un total de 710 406 arbres et arbustes plantés). Parmi les opérateurs du programme, 53 d’entre eux, soit 70% ont atteint et même dépassé 40% d’intégration de Végétal local dans leurs plantations.


Carte des plantations Végétal local au cours de la saison 2019-2020 du programme Plantons en France

Accompagner l’offre et développer les filières de production

Dans ce contexte de forte demande, l’Afac-Agroforesteries concentre ses efforts sur le déploiement de la filière ligneuse Végétal local en accroissant l’offre lorsque la ressource en plants n’est pas encore disponible ou en quantité insuffisante. Dans cette perspective, plusieurs actions sont engagées par l’Afac-Agroforesteries avec son réseau, dans le cadre d’un programme 2020-2021 soutenu par l’Office Français de la Biodiversité :

1) Organisation de formations aux techniques de production de jeunes plants. Ces formations sont organisées en Zone Nord Est et en Massif Armoricain. Elles s’organisent sur « un tour de cadran » des techniques de production de jeunes plants. Ainsi accompagnés, les porteurs de projets pourront démarrer leur activité de production dans un cadre sécurisé. Pour cette première année, ces formations sont complètes avec 14 stagiaires accueillis, il est prévu de les dupliquer par la suite dans d’autres régions.

  • Télécharger le programme de la formation Zone Nord Est (PDF-1292Ko)
  • Télécharger le programme de la formation Massif Armoricain (PDF-1517Ko)

En savoir plus sur les formations aux techniques de production de jeunes plants

Ces formations sont constituées de quatre journées de formations réparties sur deux années civiles, de septembre d’une année n à juillet de l’année n+1. Cet échelonnement permet de réunir les potentiels futurs pépiniéristes à chaque moment clé de la production, de la stratification des graines à la vente des jeunes plants. Cette formation s’adressent à des futurs producteurs avérés qui s’installent ou démarrent une activité de production ou de collecte (un des pré-requis et de pouvoir semer les graines l’année de la formation).

Deux membres du réseau Afac-Agroforesteries ont été choisis pour assurer ces formations, il s’agit de Sylvie Monier de la Mission Haies Auvergne Rhône Alpes et de Florent Dupont, de Fraxinus sp.

Pourquoi des formations sur les techniques de production de jeunes plants ?

Afin de disposer à moyen-long terme de deux à trois pépinières de production de végétaux d’origine sauvage et locale (une production d’environ 200 à 300 000 plants au total par RO), il est identifié un besoin de transmission des compétences techniques de collecte et de pépinière en direction de porteurs de projets. Ce transfert doit se faire en cascade au sein des territoires, avec une formation de formateurs qui seront ensuite eux-mêmes en mesure d’accompagner des futurs producteurs dans leurs territoires. Pour ce qui concerne les techniques de collectes, il y a déjà des offres de formation en place et le savoir-faire technique est plutôt accessible et bien partagé. En revanche, la filière pépinière de jeunes plants a beaucoup régressée depuis plusieurs décennies et les métiers se sont spécialisés : collecteur, grainetier, pépinière de jeunes plants, pépinière d’élevage. Aujourd’hui, les savoir-faire de ces différents métiers ont (presque) disparu ou sont détenus par quelques pépinières de manière confidentielle (secret professionnel).

Le lancement de la marque Végétal local suscite de l’engouement, mais ceux qui se lancent dans la production de jeunes plants ont besoin d’être accompagnés pas à pas à la fois techniquement et économiquement sur des points très concrets pour les étapes qui suivent la collecte (levée de dormance, semis, vente) pour ne pas partir à l’aveugle. Pour les pépinières d’élevage, il y a un besoin important d’accompagnement également mais il est moins d’ordre technique.

En suscitant des échanges entre des accompagnateurs de pépinières de contextes pédo-climatiques différents, cette action de formation aux techniques de production de jeunes plants permettra également à ces accompagnateurs de s’enrichir mutuellement. Ce sera aussi une occasion de favoriser une meilleure interconnaissance entre futurs producteurs de la filière et d’enclencher des dynamiques de collaborations entre ces derniers en amont de la création de leur projet.

_

2) Développement d’un outil informatique de gestion de la production et des stocks de semences ligneuses et herbacées d’origine sauvage et locale. Ce logiciel intégrera les spécifications de la marque Végétal Local pour pouvoir être compatible avec la marque. Il sera développé au premier semestre 2021 pour un déploiement à partir de la saison de collecte 2020 (juillet 2021).

En savoir plus sur l'outil informatique qui sera développé en 2021

Contexte :

Aujourd’hui, la plupart des récolteurs de végétaux d’origine sauvage et locale en France gèrent leurs données (gestion de lots de récolte, de mélange, gestion des sites de récolte, de la campagne de récolte, etc…) avec des outils bureautiques type excel. Ces outils informatiques souvent sommaires, sont peu évolutifs, et en aucune façon collaboratifs. Les risques d’erreur sont importants en l’absence de contrôles automatiques. Par ailleurs, le temps consacré à cette gestion ainsi que les compétences bureautiques à acquérir sont dissuasifs pour les récolteurs. Afin d’outiller de façon opérationnelle les récolteurs et de permettre une montée en puissance de la récolte de graines en lien avec les filières de production de végétaux d’origine sauvage et locale, l’Afac-Agroforesteries a lancé l’initiative de création d’un outil informatique national de gestion de la production des stocks de semences ligneuses et herbacées d’origine sauvage et locale. Cet outil informatique sera utilisable par tout récolteur situé sur le territoire national, moyennant un faible abonnement annuel afin de supporter les couts de maintenance et d’hébergement. Un cahier des charges du développement de cet outil informatique a été rédigé par l’Afac-Agroforesteries qui a permis de faire une première estimation du coût de son développement.

Ce logiciel de production sera, au niveau national, un élément fortement structurant :

  • Mutualisation des données,
  • Sentiment de communauté, langage commun et partage de ressources,
  • Meilleure couverture de la production, espèce par espèce
  • Suivi des productions par région d’origine avec une cartographie des sites de récolte
  • Répartition de l’effort de production entre récolteurs au sein de chaque région d’origine,
  • Optimisation du prix de revient des graines,
  • Garantie de l’origine des semences,
  • Transparence sur l’origine des semences,
  • Opérations d’audit facilitées pour veiller au respect des spécifications de la marque Végétal local,
  • Fort pouvoir attractif pour intégrer de nouvelles structures récolteuses.

Description des fonctionnalités de l’outil informatique :

L’application sera utilisable via un navigateur internet, la base de données étant centralisée et unique pour tous les utilisateurs. Les fonctionnalités de l’outil seront les suivantes :

  • Planification d’une saison de récolte: Cela consiste, pour la campagne de récolte à venir, à établir un planning théorique des lieux et dates de récolte. Les contraintes sont multiples : Optimisation des déplacements, anticipation de la maturité des fruits, respect des spécifications techniques en termes de prélèvement sur les sites de récolte.
  • Gestion des sites de récolte: Un module cartographique permettra de référencer les sites de récoltes (par des points ou des polygones) ainsi que les espèces présentes sur ces sites et toutes les données associées utiles (abondance, contraintes, autorisations, etc).
  • Gestion des objectifs: les pépiniéristes exprimant leur besoin (kg de graines par espèce) par région d’origine en début de campagne de récolte, il est utile de confronter ces volumes aux quantités réellement collectées par région d’origine et par espèce afin d’ajuster l’effort de production. La mutualisation de cette donnée au sein d’un groupe de récolteurs et dans une région d’origine permet également de distribuer l’activité entre les récolteurs.
  • Gestion des collectes: Par espèce et par site de collecte, une fiche de collecte est générée avec un numéro de lot et les données quantitatives associées.
  • Gestion des lots de mélanges: Pour une même espèce et dans une même région d’origine, les collectes sont mélangées afin de constituer un lot livrable aux pépiniéristes. Cela contribue également à un bon brassage génétique.
  • Gestion des livraisons: La création des bons de livraison sera facilitée en saisissant le destinataire, en sélectionnant les lots livrés et les quantités livrées.
  • Gestion des stocks: Une tenue des stocks de lots de mélange en temps réel permettra de connaitre la disponibilité.
  • Requête grand public sur la composition d’un lot: Une étiquette indiquant le n° de lot étant apposée sur l’emballage de tous les sachets de graines, il sera possible aux pépiniéristes ainsi qu’à leurs clients de connaitre la composition d’un lot avec les données d’origine des graines associées.

Les fonctionnalités « gestion de site de récolte » et « gestion des collectes » seront également disponibles à partir d’un smartphone, permettant ainsi aux récolteurs de renseigner ces données en temps réel. Les données seront organisées à l’échelle des régions d’origine. La région d’origine est une donnée transverse aux sites de récolte et aux lots de collecte et de mélange. Les groupes d’utilisateurs de l’outil informatique seront organisés autour de la région d’origine. Les groupes d’utilisateurs sont une communauté de récolteurs qui œuvrent sur la même région d’origine et partagent les données de production.

3) Partager les connaissances permettant de s’engager dans la collecte et former à la collecte

La publication du cahier technique « récolte et mise en culture » dans sa version mise à jour en janvier 2021 permettra de mutualiser l’ensemble des connaissances techniques essentielles pour se lancer dans la collecte et de faire bénéficier les collecteurs de cinq années de retour d’expérience sur la collecte.

Il est aussi possible de se former à la collecte en suivant les formations organisées par l’Afac Pays de la Loire chaque automne.

Promotion 2020 de la formation organisée par l’Afac Pays de la Loire

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link