Le premier comité de suivi national du projet label bois bocager géré durablement s’est tenu le 20 septembre 2018, à l’Agence française pour la biodiversité. Près de 40 participants, appartenant à 28 organismes différents, représentants de la filière en tant que producteurs, consommateurs, transformateurs, société civile ou institutionnels ont assisté à cette réunion nationale et ont pu exprimer leur avis ou questionnement sur le projet. Les témoignages et les expressions des acteurs, politiques et économiques, de la filière bois bocager ont permis d’affirmer l’attente forte quant à l’existence de ce label. Ce dernier pourra compter sur leur implication et leur portage pour les années de lancement qui vont suivre. Plusieurs pistes ont été évoquées pour assurer un portage national du label et elles seront à déterminer très prochainement. Le prochain Comité de suivi qui se tiendra entre mai et juin 2019. 

Le projet label bois bocager géré s’inscrit dans le plan de développement de l’agroforesterie, coordonné par le Bureau du Changement Climatique et Biodiversité (BCCB) du Ministère de l’Agriculture, sous l’action « promouvoir la reconnaissance «bois agroforestier géré durablement » » copilotée par l’Afac-Agroforesteries et l’APCA.

Dans le cadre de cette action, l’Afac-Agroforesteries et un collectif de structures (la SCIC Bois Bocage Energie, la SCIC Bocagenèse, le SCIC Mayenne Bois Energie et Lannion Trégor Communauté) soutenues par leurs Régions (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire), travaillent aux outils de mise en place d’une labellisation du bois reconnaissant et valorisant la gestion durable du bocage.

Ce projet a pour ambition d’apporter une réponse aux nouveaux défis importants émergeants pour les filières territoriales de production de plaquettes du fait de la mobilisation accrue de la biomasse issue du bocage comme substitution aux énergies fossiles (dans le cadre des engagements de la France sur le changement climatique). Ce système de labellisation nationale permettra de valoriser le travail de gestion durable des producteurs de bois bocager, d’apporter de la traçabilité et de la transparence dans la chaîne de gestion et de production et de développer des filières locales et multipartenariales (consommateurs, pouvoirs publics, revendeurs, producteurs, …).

Cet article vous a plu ? Partagez-le !