Le 29 octobre 2018, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a signé un arrêté déclarant l’Afac-Agroforesteries lauréate de l’appel à projet d’innovation et de partenariat 2018 du CASDAR¹ pour le projet RESP’HAIES, dont le dossier finalisé avait été déposé en avril 2018.
 

Le projet de recherche et développement déposé par l’Afac-Agroforesteries présente l’originalité de porter spécifiquement sur les haies et a pour titre RESP’HAIES pour “RESilience et PERformances des exploitations agricoles liées aux HAIES”. 

Partenaires et calendrier :

Le projet RESP’HAIES débutera en janvier 2019 et durera 36 mois. Il rassemble un consortium onze organismes partenaires parmi lesquels des partenaires de l’enseignement agricole (CEZ-Bergerie nationale de Rambouillet, EPLEFPA de Melle) ,de la recherche (UMR CNRS 6554 – laboratoire GEOPHEN LETG de l’université de Caen, INRA de Rennes – UMR BAGAP, l’UMS CNRS 3486, Maison de la recherche en Sciences Humaines – CERREV de l’université de Caen), des structures membres de l’Afac-Agroforesteries (Solagro, Agroof, la SCIC Bois Bocage Energie, la chambre d’agriculture de la Manche – FABM) et l’association Sciences citoyennes.

 
Objectifs de RESP’HAIES :

L’enjeu du projet RESP’HAIES est de promouvoir l’implantation, la gestion et la valorisation multifonctionnelle des haies au sein des exploitations et des territoires locaux, pour qu’elles contribuent à la résilience des exploitations agricoles et à leurs performances économiques, environnementales et socio-territoriales.

Afin de favoriser l’intégration des haies dans les systèmes de production pour leur durabilité, RESP’HAIES vise à produire de nouvelles ressources pour équiper les professionnels qui agissent, conseillent et forment les (futurs) agriculteurs et gestionnaires territoriaux sur la thématique de la haie. Dans une logique de complémentarité avec les actions du Plan de développement de l’agroforesterie, du RMT AgroforesterieS et du Réseau Rural Agroforestier Français, le projet RESP’HAIES a pour objectifs opérationnels :

  •  de caractériser les haies en tant que ressources territoriales en élaborant un référentiel national de productivité et de cubage des haies et en étudiant les déterminants sociotechniques de l’évolution de la ressource ;
  • d’évaluer les dynamiques des services écosystémiques des haies et leurs effets sur les performances technico-économiques des exploitations agricoles ;
  • de fournir des arguments techniques aux conseillers et aux formateurs pour aider les agriculteurs dans leurs décisions ;
  • d’élaborer des outils pour favoriser l’engagement des agriculteurs et des gestionnaires locaux dans une gestion multifonctionnelle des haies ;
  • de développer le travail en réseau afin de mutualiser des démarches techniques et pédagogiques pour favoriser les innovations.

Vous pourrez suivre l’avancement du projet RESP’HAIES via une page dédiée sur le site internet de l’Afac-Agroforesteries et une rubrique de la lettre d’information.

Pour plus des renseignements complémentaires, vous pouvez-vous adresser par mail à Baptiste Sanson, chef de projet de RESP’HAIES : baptiste.sanson@agroforesteries.fr

¹ : Le CASDAR est le compte d’affectation spéciale « développement agricole et rural »  du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, créé par la loi de finances de 2006. Le CASDAR est alimenté par la taxe sur les exploitations agricoles.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !