Sylvie Monier, directrice de la Mission Haies Auvergne-Rhône-Alpes, explique les gestes pour planter un arbre.

Le 14 novembre 2018, Rémy Estavil, éleveur de brebis (et bientôt des cochons en plein air), a accueilli les volontaires des magasins Yves Rocher, la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries, pour planter des arbres sur son exploitation. Près de 300 plants seront donc plantés avec des essences telles que l’Orme champêtre, le Mûrier, le Frêne, le Noisetier, le Cornouiller sanguin et mâle, … pour constituer des haies brise-vent et d’alignements d’arbres à l’intérieur des parcelles. Les objectifs de ces plantations sont de protéger et d’apporter du bien-être aux troupeaux, de retenir l’eau sur les pentes et de protéger la rivière.

Rémy Estavil est installé dans la Drôme, dite « des collines », où l’érosion des sols y est très intense. Il ne supporte plus de voir ses champs partir à la rivière lors des orages de printemps ou d’été. Pour cela, il utilise des inter-cultures (semis de moutardes, radis blanc, phacélie, …) bénéfiques à la faune sauvage et sur les parcelles les plus compliquées (grande pente), il remet de la prairie et de la luzerne (les prairies et la luzerne tiennent très bien le sol, et permettent l’infiltration de l’eau). Les animaux viennent ensuite pâturer ces espaces, sur lesquels il replante depuis deux ans des haies et des arbres avec l’accompagnement de la Mission Haies Auvergne et le soutien de la Fondation Yves Rocher. L’hiver dernier, il a planté 700 m de haies.

Il est pionnier en plantation de haies sur ce territoire de grandes cultures intensives. Il souhaite poursuivre ses plantations pour répondre aux enjeux du changement climatique qui impact déjà très négativement ses rendements en grandes cultures.

Rémy Estavil, éleveur de brebis, a déjà planté 700 mètres linéaires de haies sur son exploitation.

Actualité

Cet article vous a plu ? Partagez-le !