Menu principal

La marque collective simple “Végétal Local”


La question de l’origine génétique locale


«Un recul de 30 ans de plantation de haies champêtres sur le Massif central montre clairement la limite des végétaux d’origine génétique ‘tout venant’ : croissance très faible, moindre adaptabilité aux pathogènes, voire dépérissement.» Mission haies Auvergne

Aujourd’hui, l’origine des graines des arbres et arbustes (hors MFR) utilisés pour la plantation de haies reste inconnue. La production à partir de graines issues des mêmes pieds-mère, de manière répétée, entraîne une perte de diversité génétique. Or, toute la capacité des végétaux à pouvoir résister à la modification de leur environnement se fonde sur leur diversité génétique. En effet, plus la « banque de gènes » du patrimoine arboré est maintenue dans sa diversité, plus il y a de chances que les sujets résistent aux perturbations (agents pathogènes, changements climatiques, …).

 

C’est pour cela que la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux (FCBN), l’Afac-Agroforesteries et Plante & Cité ont initié en 2012 un travail de création de la marque “Végétal local” pour encadrer la récolte de graines et la production de plants à partir de régions biogéographiques (11 régions sur la France métropolitaine). Cette marque impose une récolte en milieu naturel qui permet de garantir la diversité génétique des lots récoltés. La traçabilité en pépinière est également strictement encadrée.

 


La marque Végétal local est désormais portée par l’Agence française pour la biodiversité 


vegetal-local

Depuis janvier 2018, c’est officiel, Végétal local a intégré l’Agence française pour la biodiversité. Cette marque, qui garantit l’origine locale des semences et plants d’espèces sauvages collectés et produits dans les territoires, prend un nouvel essor. Près de 50 producteurs ont déjà rejoint la démarche et proposent aujourd’hui une gamme Végétal local. Les semences ou plants commercialisés, issus de collectes locales en milieu naturel, ont un capital génétique spécifique, support de la fonctionnalité écologique des sites d’implantation.

Conserver et valoriser la biodiversité des territoires grâce à Végétal local :

Grâce à la marque Végétal local, l’Agence française pour la biodiversité se dote d’un outil de poids pour tendre à l’amélioration des pratiques de restauration écologique, de réhabilitation de sites, ou de plantations de haies.

Utiliser des végétaux d’origine locale permet de préserver la fonctionnalité des milieux naturels et de retrouver de nombreux services écologiques. Le cahier des charges de la marque, rédigé avec l’appui d’écologues, de généticiens et d’agronomes, permet la conservation de la diversité génétique des espèces végétales, secret de leur adaptation à court et long terme, et support de la résilience des écosystèmes.


La démarche arbres et arbustes labellisés Végétal local


En 2011, l’Afac-Agroforesteries, la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux (FCBN) et Plante & Cité ont répondu à un appel à projet du Ministère de l’Ecologie sur « la conservation et l’utilisation durable d’espèces végétales indigènes pour développer des filières locales ». Dans ce dossier national, la FCBN a été maître d’ouvrage de la construction et du dépôt d’un signe de qualité « végétal local » assurant la traçabilité de l’approvisionnement pour toute la flore.

L’Afac-Agroforesteries a été maître d’ouvrage d’outils opérationnels dédiés aux végétaux ligneux (arbres et arbustes) avec l’aide du CREN Poitou CharentesLes objectifs de ce projet sont multiples : offrir aux filières émergentes des outils techniques spécifiques, définir les métiers de cette filière et établir un plan de sensibilisation des publics ciblés par la filière qu’ils soient donneurs d’ordre, prescripteurs ou acteurs de terrain.

Samuel Fichet et Carole Malherbe de l’association Prom’Haies Poitou-Charentes, Michel Boutaud du CREN Poitou-Charentes ainsi que Olivier Uzanu du Conseil Général des Deux-Sèvres répondent, à travers 4 vidéos-interviews, à la question suivante “en quoi la problématique de l’origine génétique locale des plants utilisés lors de la plantation vous concerne ?”.

 


Les cahiers techniques


Ces outils techniques dédiés aux filières émergentes permettent de redécouvrir et diffuser ces savoirs-faire pour la production de végétaux ligneux à partir de récoltes annuelles de graines dans la nature. Un travail conséquent a été réalisé par l’Afac-Agroforesteries, sous forme de plusieurs cahiers techniques : fiches de récolte et de culture des principales espèces ligneuses, définition de la typologie des sites de récolte et des protocoles de récolte, sécurisation de l’accès à la ressource en graine ou boutures.

Télécharger les cahiers techniques :