Crédit photo – Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche

Enclos, terrasses, cabanes, aiguiers, canaux d’irrigation, chemins caladés… la pierre sèche participe naturellement, harmonieusement, modestement mais astucieusement, et de plusieurs façon à maintenir la biodiversité et l’équilibre dans les paysages agricoles. Dans les régions géographiques où elles sont historiquement très présentes, les trames de murets et d’ouvrages de pierre sèche constituent un “bocage lithique”, présentant de nombreuses similitudes avec le bocage formé de haies vives qui nous rassemble au sein de l’Afac-Agroforesteries.

Parce qu’il est toujours intéressant de sortir du champ de son domaine d’expertise et compte tenu des enjeux communs entre pierre sèche et arbre champêtre, nous vous invitons à découvrir la Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche, collectif de professionnels de la pierre sèche, praticiens, concepteurs, chercheurs, associatifs avec qui connecter !

  1. Pierre sèche et biodiversité
  2. Pierre sèche et ruissèlement
  3. Pierre sèche et commande publique

Cet article vous a plu ? Partagez-le !