Crédit photo : Jérôme Garcia, CBN PMP, intervention de l’Afahc-Occitanie sur la récolte de graines de ligneux, proche de Cahors (46), sept. 2018

L’Afahc-Occitanie, créée à l’initiative de 8 associations et organismes répartis sur l’ensemble du territoire midi pyrénéen, est structurée à l’échelle de la Grande Région. Elle a pour vocation de promouvoir et de valoriser l’arbre hors forêt.   

Pourquoi l’Afahc Occitanie participe-t-elle à la démarche Végétal local ?

Plusieurs associations de notre réseau récoltaient des graines sur leur territoire avant l’existence de Végétal local.  Nos structures sont convaincues de l’importance de l’origine des graines. En tant qu’acteur de terrain, nous avions besoin de références telles que Végétal local. Notre participation, qui s’appuie également sur un réseau de bénévoles, permet :

  • de soutenir l’émergence d’une filière,
  • de conserver la biodiversité de nos territoires,
  • de garantir des plants adaptés et issus de nos territoires.

Depuis quand l’Afahc Occitanie est-elle bénéficiaire ?

En 2016, nous nous sommes organisés collectivement pour candidater à la marque Végétal local. L’Afahc Occitanie est bénéficiaire Végétal local pour la collecte de graines depuis 2017.

Comment vous organisez vous ?

Nous récoltons des graines en milieux naturels dans les régions Sud Ouest, Massif Central et Pyrénées. Les trois principales étapes sont l’identification de sites de récolte, l’organisation de la récolte sur site et la préparation des graines. Des bénévoles encadrés par des salariés collectent les graines sur des sites préalablement repérés et correspondant aux critères du référentiel technique. Nous nous sommes formés en échangeant sur nos pratiques : périodes de récoltes, techniques de dépulpage des graines… Nous fournissons les lots de graines ainsi qu’un bon de livraison à des pépiniéristes qui vont être naisseurs, puis éleveurs de ces plants d’arbres et d’arbustes. Ces pépiniéristes sont également bénéficiaires de la marque Végétal local. Nous avons ainsi des garanties de la traçabilité. Les plants que nous plantons sont issus de graines récoltées sur nos territoires.

Le Végétal local coûte-t-il plus cher ?

Oui, par rapport aux plants « tout venant sans origine garantie », on observe une différence qui peut représenter environ 0,20 centimes par plant. Les pépiniéristes justifient ce surcoût par un travail plus fin sur des lots régionaux pour le suivi de la traçabilité jusqu’à la fourniture des bons de commandes Végétal local. Pour prendre en compte le surcoût de la récolte et appuyer une démarche favorable à la biodiversité, en 2018, la région Occitanie a décidé d’apporter un financement supplémentaire pour les haies plantées avec du Végétal local.

Quels arguments vis-à-vis d’un agriculteur ou d’une collectivité pour planter du Végétal local ?

Des arbres adaptés aux terroirs et une bonne reprise des végétaux sont les meilleurs arguments !

Plus globalement, Végétal local est complètement intégré à nos argumentaires sur l’arbre et sur la biodiversité. Nous plaçons l’arbre au cœur de l’exploitation agricole pour la mise en œuvre de pratiques agroécologiques mais aussi au cœur de la commune pour la prise en compte de la trame arborée sur son territoire, afin d’agir sur la qualité des eaux et des paysages.

 

Propos recueillis en Janvier 2019 par Damien Provendier auprès de trois salariées de structures membres de l’Afahc-Occitanie : Ghalia Alem-Raquin (Campagnes Vivantes 82), Nathalie Hewison (Arbres et paysages d’Auton), Sophie Hugonnenc (Arbres et Paysages d’Aveyron)

Pour en savoir plus:

Contact : contact@afahcoccitanie.fr

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

[shareaholic app="recommendations" id="28121850"]