Bourse aux arbres réalisée par la Mission Haies, automne 2018 (Photo : A. Chabance, Conseil départemental du Cantal).

Dans cet article paru dans la revue en ligne Métropolitiques, Léo Magnin, doctorant en sociologie à l’ENS de Lyon, décrit pas à pas le travail de Stéphane Hékimian, conseiller agroforestier de la Mission Haies Auvergne, lors d’une bourse aux arbres. Dans le contexte d’un remembrement qui attise les conflits locaux, ce qui conduit chacun à vouloir abattre ses arbres pour ne pas les laisser à son voisin, Stéphane déploie des stratégies argumentatives pour convaincre riverains, propriétaires et agriculteurs de laisser les arbres debout. 

Présentation de l’auteur :

Léo Magnin est doctorant en socio-anthropologie à l’École normale supérieure de Lyon et à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée. Il travaille au sein du Laboratoire interdisciplinaire sciences innovations sociétés et de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités.
Ses recherches portent sur la place des haies dans l’écologisation de la Politique agricole commune. À l’ENS de Lyon, il codirige, avec Rémi Rouméas, le laboratoire Junior EcoPol (Ecologie et Police) qui mène une étude sur la police de l’eau (Agence française pour la biodiversité).

Léo Magnin est par ailleurs délégué de la France à l’EURAF et membre de la commission BCAE7 de l’Afac-Agroforesteries.

Pour citer cet article :

 Léo Magnin, « Comment parler pour sauver les arbres ? », Métropolitiques, 11 mars 2019.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

[shareaholic app="recommendations" id="28121850"]