“ImPACtons !” : pour une PAC qui favorise le maintien, la gestion durable et le développement de l’arbre et la haie

Des négociations très importantes sont en cours pour définir le futur de la Politique Agricole Commune. Cette réforme de la PAC est une occasion unique pour porter un haut niveau d’ambition de l’agroforesterie afin de donner au secteur agricole les moyens de réaliser sa transition agroécologique et de rendre la future PAC plus conforme aux fortes attentes des citoyens en ce qui concerne leur santé, l’environnement et le climat. Nous avons maintenant besoin de vous pour porter la voix de l’arbre et la haie jusqu’au coeur des nouvelles politiques européennes. 

L’Afac-Agroforesteries se mobilise depuis plusieurs mois autour des négociations sur la future PAC en publiant un ensemble de propositions pour l’arbre et la haie, et en s’impliquant au sein de la Plateforme pour une autre PAC. Au cours de cet automne 2020, nous prenons part au débat public “ImPACtons !”, le premier débat public sur l’agriculture en France. Organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), “ImPACtons” donne la parole aux citoyen·nes français·es pour définir les mesures prioritaires à défendre lors des négociations européennes. Ce débat nous offre donc, à toutes et tous, la possibilité d’influer sur l’évolution du modèle agricole européen à court et long terme. 

Dans le cadre de ce débat, l’Afac-Agroforesteries a eu l’opportunité de publier un “Cahier d’acteur” dans lequel l’ensemble de nos propositions pour l’arbre et la haie au sein de la PAC post 2020 sont synthétisées et portées au débat. Nous y présentons notre vision de l’agroforesterie, et les mesures qui nous semblent nécessaires pour permettre son développement et son intégration à tous les systèmes agricoles.  Jusqu’au 31 octobre 2020, nous vous invitons à prendre connaissance de ce Cahier d’acteur, le commenter et y apporter votre soutien via la plateforme “ImPACtons”.

Découvrir le Cahier d’acteur de l’Afac-Agroforesteries

Comment soutenir le Cahier d’acteur de l’Afac-Agroforesteries ?

Nous vous remercions pour votre mobilisation !

Soutenez la gestion durable des haies, 1% for the Planet double votre don

L’Afac-Agroforesteries a été retenue pour participer aux Rencontres des Associations et Philanthropes organisées par 1% for the Planet, le 7 octobre prochain. À cette occasion, nous avons l’opportunité de lancer une campagne de dons auprès de notre réseau et du grand public qui sera boostée par 1% for the Planet, puisqu’il doublera les dons effectués au profit de l’Afac-Agroforesteries jusqu’au 5 octobre inclus.

Propulsé par HelloAsso

 Un enjeu écologique : Les haies françaises se meurent, et le climat avec elles 

Notre projet : Restaurer les haies avec les agriculteurs 

L’objectif du projet est d’accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de leurs pratiques de gestion des haies et de contribuer à redonner une valeur économique à la haie. Pour cela, l’Afac-Agroforesteries souhaite accompagner un dispositif de Paiement pour Service Environnementaux (PSE) rendus par les haies qui rémunèrent l’effort des agriculteurs pour les préserver, à travers une gestion durable encadrée par le Label Haie.

Action 1 –  Concevoir un PSE sur la haie

La mise en place de PSE expérimentaux, lancé par le Ministère de la transition écologique (MTE) à travers l’action 24 du Plan biodiversité, et portés par les Agences de l’eau, constitue l’opportunité de rémunérer pour la première fois les multiples services écosystémiques rendus par la haie, au regard d’une société qui en attend des bénéfices. L’Afac-Agroforesteries souhaite configurer un dispositif PSE relatif aux haies et au bocage, commun à l’échelle inter-bassins des Agences de l’eau avec près de 50 porteurs de projet PSE-Haie locaux.

Action 2 – Déployer le Label Haie avec les PSE

Pour apporter une réponse fiable et adaptée à la mise en oeuvre de contrats PSE-Haie auprès des agriculteurs, le Label Haie s’avère être un outil qui apporte une garantie de résultats d’une gestion durable assurant les services écosystémiques attendus justifiant une rémunération via le PSE et facilement contrôlable via une procédure de certification externalisée. Cette démarche combinée PSE et Label Haie contribue à donner un nouveau statut social à la haie et une nouvelle responsabilité à ceux qui la gèrent et la préservent, à savoir agriculteurs et les collectivités. C’est une démarche positive qui donne envie d’aller vers l’arbre.

L’impact du projet :

  • 10 millions € de contrats PSE-Haie signés avec 3 000 agriculteurs
  • 56 territoires PSE-Haie engagés sur les 9 grandes régions de France
  • 10 000 km de haies engagées dans le Label Haie d’ici 2022

Votre soutien : Contribuez au projet en faisant un don 

Aujourd’hui, nous disposons de soutiens de la part de partenaires publics Ministère de l’Ecologie et de l’Agriculture, de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et de l’Office français pour la biodiversité (OFB) pour financer la première année d’animation nationale du projet par l’Afac-Agroforesteries (de septembre 2020 à août 2021), à savoir 135 000€.

Vous avez envie de contribuer au projet de restauration des haies en France ? Faites un don* à l’Afac-Agroforesteries !

*Si vous êtes imposable, 66% de votre don peut être déduit de vos impôts sur le revenu (dans la limite de 20% de vos revenus nets imposables) car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.Ainsi le coût du don est réduit pour vous et vous choisissez où va une partie de vos impôts.

Propulsé par HelloAsso

Notre objectifs de collecte : atteindre 4 000€ de dons.

Fin de la campagne de collecte de dons : 5 octobre inclus

Plantons en France : bilan de la saison 2019-2020

En 2019-2020, les opérateurs du programme Plantons en France ont mobilisé plus de 2 000 planteurs pour planter plus de 700 000 arbres à travers tout le territoire national, et en faisant progresser encore la part de plants Végétal local parmi ces plantations. L’Afac-Agroforesteries est heureuse de vous présenter aujourd’hui le rapport annuel du programme. 

Télécharger le rapport annuel “Plantons en France – Saison 2019-2020”

Au fil des pages de ce rapport, vous découvrirez la diversité des acteurs impliqués et des chantiers mis en œuvre, l’impact territorial des plantations et l’engagement fort des opérateurs pour le développement de la filière Végétal local. L’analyse des très nombreuses données collectées dans le cadre du programme permet de constituer un véritable observatoire des plantations d’arbres champêtres en France. Cet outil de connaissance doit servir à anticiper la demande exponentielle de soutien à la plantation des haies et des arbres champêtres à l’échelle nationale et ainsi à répondre au mieux à la nécessité de maintenir et de développer les trames arborées des territoires, nécessaires à la préservation de la biodiversité et reconnues comme l’un des premiers leviers de lutte contre le réchauffement climatique.

Pour la prochaine saison de plantation, 94 candidatures ont été déposées pour une demande de financement de plus de 1,2 millions d’arbres, dont 57% en Végétal local. Parmi les 84 lauréats de l’appel à projets, 19 intégreront le programme pour la première fois.

Conscientes du véritable changement d’échelle à opérer et fortes des près de 5 millions d’arbres déjà plantés en France depuis 2010, l’Afac-Agroforesteries et la Fondation Yves Rocher ont choisi de s’associer avec de nouveaux mécènes pour porter un projet de plus grande ampleur autour de l’arbre et la haie à partir de la saison 2020-2021. Le nouveau programme créé fédèrera ainsi les engagements de ceux qui partagent la vocation de soutenir des actions locales en faveur de la restauration et du déploiement des haies et de toutes autres formes de systèmes agroforestiers en France. Pour mettre en œuvre ce changement d’échelle, le programme « Plantons en France » continuera de s’appuyer sur un réseau d’opérateurs qui engagent des démarches de projets territoriaux depuis plusieurs décennies, en coopération avec de nombreux acteurs, afin d’implanter durablement l’arbre chez les agriculteurs, les collectivités, les écoles, … Reconnu pour son expertise, ce réseau d’opérateurs est garant de la qualité et de la durabilité des plantations, et prépare le déploiement de l’action dans un esprit de diffusion du savoir agroforestier et de partage des expertises entre les opérateurs.

 

Formation Végétal d’origine locale avec l’Afac Pays de la Loire – cycle 2020 🗓 🗺

Après le succès de l’édition 2019 qui avait fait le plein de stagiaire, l’AFAC Pays de la Loire renouvelle son cycle de quatre modules de formations sur le végétal d’origine locale, de septembre à novembre 2020.

Télécharger le bulletin d’inscription

Au programme de ce cycle de formation :

  • module 1 : Comment se lancer dans la collecte de végétaux ligneux (recherches de sites ressources, décryptage des cahiers techniques) ?
  • module 2 : De la collecte du fruit à la préparation de la graine (technique de récolte, dépulpage, tri, traçabilité…)
  • module 3 : De la graine à la production de plants (stratification, élevage de plants, traçabilité…)
  • module 4 : De la prescription à l’achat des végétaux d’origine locale (présentation des marques collectives Végétal local et Vraies messicoles, intégrations aux marchés…)

Intervenants : CFPPA Angers le Fresne, Fédération Régionale des Chasseurs, Fraxinus sp, Sylvaloir, EIRL de la Haie à la Forêt, Plante et Cité, Conseil Départemental du Maine et Loire

Renseignements et inscription :

Fédération régionale des chasseurs
des Pays de la Loire
T. 02 41 73 89 12
o.clement@frc-paysdelaloire.com

 

Résultats de l’enquête sur l’application de la BCAE7

En 2017, 123 techniciens agroforestiers étaient titulaires de l’agrément BCAE7 de l’Afac – Agroforesteries. Ils étaient 119 en 2018, 120 en 2019 et sont aujourd’hui128 appartenant à 84 structures agréés.

Ce réseau de conseillers agréés constitue un moyen d’évaluer l’application de la mesure sur le terrain et sur une multiplicité de territoires. L’Afac-Agroforesteries s’est saisie de cette opportunité pour lancer deux enquêtes successives auprès de ce réseau d’agréés BCAE7 pour établir un bilan national d’application de la mesure sur les territoires pendant l’année 2017 et 2018. Le questionnaire portant sur l’année 2018 et clôturé 12 février 2019 a été un succès, ce qui permet de produire un bilan plus approfondi. 69 structures ont répondu, sur 77 structures agréées au total.

L’analyse de cette enquête a été réalisée par Léo Magnin (Doctorant sur l’écologisation dans la PAC – LISIS – École normale supérieure de Lyon) et l’Afac-Agroforesteries. Les résultats sont désormais consultables en téléchargeant le document ci-dessous : 

Nouvelle liste des conseillers agroforestiers et techniciens bocage agréés BCAE7 – 2020

Suite à l’appel à candidatures lancé le 12 décembre 2019 et à la reconduction des renouvellements des agréments, 128 conseillers agroforestiers et techniciens bocage de 84 organismes, présents sur toutes les régions de France (hormis la région PACA et la région Corse) sont agréés à dispenser des prescriptions pour un meilleur emplacement environnemental d’une haie dans le cadre de la BCAE7, par l’Afac-Agroforesteries. Cette liste transmise au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, sera diffusée prochainement aux DDTM concernées.

 

La BCAE7 est une mesure inscrite dans la PAC 2015-2020 qui oblige l’agriculteur au maintien des particularités topographiques présentes sur son exploitation agricole : haies, bosquets et mares. Cependant, même si elle sous-tend une protection des haies, la BCAE7 a paradoxalement entraîné des arrachages anticipés. Peu connue ou mal comprise par de nombreux agriculteurs, elle donne une vision contraignante de la haie. 

Les problèmes constatés sur le terrain de mauvaise application de la BCAE7 découlent d’une difficulté de compréhension du texte réglementaire et d’une mauvaise approche de la définition de la haie. En effet, cette dernière ne prend pas en compte la diversité des morphologies de haies présentes en France, complexifiant inévitablement son interprétation par les nombreux acteurs concernés (agriculteurs, instructeurs téléPAC, agents de l’état (DDT) et de l’Agence de Services et de Paiement de la PAC (ASP), conseillers agroforestiers). 

Face à ces écueils, l’accompagnement de cette mesure par un réseau national de conseillers agroforestiers agréés apparaît essentiel pour assurer une bonne application sur le terrain. C’est dans cet objectif que l’Afac-Agroforesteries a mis en place dès 2016 un dispositif d’agrément reconnaissant les compétences nécessaires pour accompagner et conseiller un agriculteur dans son projet de déplacement de haie. Depuis quatre ans, chaque année, un système de renouvellement de l’agrément et un appel à candidatures, permettent de maintenir à jour la liste des agréés BCAE7. Cet accompagnement technique au plus près de l’agriculteur permet : 

  • de transformer une contrainte administrative en conseil technique pour les agriculteurs,
  • de sensibiliser les agriculteurs sur l’intérêt de la haie et de les accompagner dans leur démarche en vue de conserver une performance environnementale de l’exploitation,
  • de réorienter positivement l’interprétation de la BCAE7 de façon opérationnelle et concrète,
  • et d’appuyer les DDT dans l’application de la BCAE7.
S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link