Colloque “Des métiers de l’arbre”

Capture d’écran 2015-10-27 à 10.58.10

La région Nord-Pas de Calais vous invite à participer au deuxième colloque sur les “Métiers de l’arbre” le 24 novembre 2015. Cette journée sera animée par le journaliste de France Inter, Denis Cheissoux.  Elle aura lieu au Siège de Région, 151 Avenue du Président Hoover, 59 555 Lille.

vous pouvez dès à présent confirmer votre présence via le lien suivant: participons.net/colloquearbre2015.

Alternatives-Économiques publie un article sur la SCIC Bois Bocage Energie

Capture d’écran 2015-10-26 à 14.39.19

 

“La coopérative normande Bois Bocage Energie développe une filière locale en exploitant les haies. L’entreprise a fait des émules, dessinant un modèle économique de circuit court.”

Cet article sur la SCIC Bois Bocage Energie, membre du réseau Afac-Agroforesteries, située en Normandie dans l’Orne avec comme responsable technique Laurent Nevoux, explique le montage d’une filière d’approvisionnement durable en Bois énergie issu du bocage normand. Alternatives-Economiques revient  sur l’origine de la SCIC et sur son objectif principal : considérer l’entretien des haies non plus comme une charge pour les agriculteurs, mais comme une source de revenus complémentaires.

Aujourd’hui, le défi n’est plus seulement de convaincre les agriculteurs d’une telle démarche, il est de faire face à la concurrence. Les grosses centrales menacent les circuits locaux d’approvisionnement en bois énergie. L’enjeu de faire-valoir et reconnaitre une gestion durable de la ressource “bois bocager” est donc primordial pour lutter contre cette concurrence.

Vidéo du projet CASDAR parcours volailles

Capture d’écran 2015-10-26 à 14.20.05

 

Le projet CASDAR parcours volailles est un projet réunissant différents partenaires de la filière (des chercheurs aux acteurs en passant par les consommateurs) dont l’Afac-Agroforesteries, pour étudier et réfléchir et quantifier les services rendus par les parcours de volailles. La scop AGROOF, spécialisée en agroforesteries et partenaire du projet a suivi pendant 4 ans le projet, accumulé quelques 750 plans vidéos pour retransmettre de manière pratique et originale le contenu de ce travail. Voici la vidéo du projet CASDAR parcours volailles qui illustre tous les avantages des plantations des espaces extérieurs pour les poulets label rouge ou bio.

Reportage “Menaces sur la forêt française”

Capture d’écran 2015-10-26 à 11.47.45

 

La centrale de biomasse à Gardanne porté par E.ON et soutenu par l’Etat doit être mise en route en 2016 mais beaucoup d’acteurs locaux se mobilisent pour stopper la machine. Le reportage enquête sur ce projet d’envergure dont les impacts sur la ressource et les paysages des Boûches-du-Rhône pourraient être terribles et irréversibles. Au nom du développement des énergies renouvelables, ce projet s’autorise la surexploitation des forêts méditerranéennes et impose un changement radical des pratiques sylvicoles. Coupes rases, replantations monospécifiques, ici la logique financière ne s’intéresse pas à l’état initial de la forêt mais à son taux de rendement. De plus, ce projet à grande échelle risque de désorganiser et de concurrencer les circuits courts d’approvisionnement territorial en bois déchiqueté mis en place ultérieurement. Le marché local du bois est lui-même menacé.

En Gironde : des haies pour protéger des sites “sensibles” des épandages dans les vignes

 

Capture d’écran 2015-10-20 à 19.46.14

 

 

La communauté de communes de Bourg-en-Gironde et le syndicat viticole des Côtes de Bourg vont planter 1.200 mètres linéaires de haies autour de sites “sensibles” (écoles, crèches, etc.) pour les protéger des pesticides lors des traitements de la vigne.

Cette décision a été prise après un épandage de produits fongicides sur une parcelle située en bordure de l’école de Villeneuve-de-Blaye qui avait, en mai 2014, provoqué des malaises et irritations chez 23 enfants et leur institutrice, présents dans l’établissement lors du traitement.

L’enquête administrative menée par la préfecture de la Gironde avait conclu que “les produits mis en oeuvre sont des produits autorisés, régulièrement utilisés contre l’oïdium et le mildiou” (les deux principales maladies de la vigne) et à l’absence de “manquement aux obligations réglementaires”. Mais elle a aussi estimé que “l’épandage des produits à proximité de l’école s’est déroulé dans des conditions inappropriées, sans qu’aient été prises toutes les précautions pour le voisinage”. En l’occurrence, la force du vent était supérieure à la norme autorisée pour un épandage.

La communauté de communes et le syndicat viticole ont effectué un relevé cadastral des 24 sites dits “sensibles” (écoles, crèches, terrains de sports, etc.) à proximité de parcelles de vignes, qui seront isolés par une barrière naturelle de “plantes fructifères et mellifères”.

Ces haies, qui arriveront d’ici trois ans à une hauteur suffisante pour jouer leur rôle de barrière protectrice, seront plantées à partir de décembre.

Par ailleurs, des “chartes de bon voisinage” ont été signées entre les 26 viticulteurs concernés et la communauté de communes pour une meilleure communication sur les dates et types d’activités prévues par les uns et les autres.

Association Arbres et Paysages en Gironde était à l’origine de ce dossier technique et de la mise en place des plantations avec notamment deux classes d’un CFA, implantés sur le territoire.

La Fondation Yves Rocher a fêté ses 50 Millions d’arbres plantés

 

sylviemonier

 

A l’occasion des 50 millions d’arbres plantés dans le monde entier, la Fondation Yves Rocher-Institut de France a organisé une rencontre le 12 octobre 2015 en invitant des spécialistes de l’arbre et de la biodiversité ainsi que leurs partenaires opérationnels qu’ils soutiennent dans le cadre de leur programme “Plantons pour la planète”. C’est dans ce cadre là que Sylvie Monier, directrice de la mission Haies Auvergne est intervenue pour représenter l’Afac-Agroforesteries, partenaire de la Fondation Yves Rocher en France. L’Afac-Agroforesteries et son réseau de plus de 100 structures ont planté 2 millions d’arbres et d’arbustes depuis 2010 grâce au programme “Plantons l’arbre champêtre en France” porté par la Fondation Yves Rocher. C’est une véritable reconquête des territoires français où l’arbre devient un pilier de l’agriculture de demain ! Cette reconquête continue puisque la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries lancent un nouveau programme pour la plantation de 1 million d’arbres supplémentaires d’ici 2018.