La chambre d’agriculture des Pays de la Loire recrute un(e) chargé(e) de mission Bois – Bocage

Jean-Charles VICET, conseiller agroforestier et animateur Pays de la loire du réseau rural agroforestier nous informe que la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire recrute un(e) chargé(e) de mission Bois-Bocage.

La limite de réception des candidatures ayant été prolongée, il est donc encore possible de candidater.
 
 

Nouvelle plaquette pour la marque Végétal Local

Aperçu de la nouvelle plaquette Végétal local 2018 (extrait)

Depuis le début d’année 2018, la marque Végétal local bénéficie d’une nouvelle plaquette de présentation. Végétal local est une marque collective simple propriété de l’Agence française pour la biodiversité, déposée à l’INPI depuis janvier 2015.

La marque Végétal local a été élaborée dans le cadre d’un partenariat entre le réseau des Conservatoires botaniques nationaux, Plante et Cité et l’Afac-Agroforesteries.

Si vous souhaitez vous procurer des exemplaires de la plaquette végétal local 2018, merci d’adresser votre demande à Sandra Malaval – sandra.malaval@cbnpmp.fr

 

Le quatrième congrès mondial d’agroforesterie aura lieu en France, en mai 2019

Montpellier accueillera du 20 au 25 mai 2019 le 4e Congrès mondial d’agroforesterie. L’organisation de ce congrès, qui a lieu tous les cinq ans et pour la première fois en Europe, est portée par le Cirad et l’Inra, en partenariat avec Agropolis International. Plus d’un millier de participants de toutes les régions du monde sont attendus, aussi bien des zones tempérées que des zones tropicales. Ils échangeront sur les enjeux de l’agroforesterie et notamment sur la manière d’alimenter la réflexion sociétale et la décision publique grâce aux résultats de recherche.

6èmes rencontres nationales arbres et haies champêtres – 21 au 23 novembre 2018

Avec l’appui d’un comité de partenaire composé de 20 organismes, l’Afac-Agroforesteries organise la sixième édition des Rencontres nationales arbres et haies champêtres sur le thème :

Pour cette 6ème édition qui se tiendra du 21 au 23 novembre 2018, nous serons accueillis pour la première fois en Bretagne, au cœur de l’un des territoires les plus bocagers de France : celui de Lannion-Trégor Communauté (Département des Côtes d’Armor). Ce sera l’occasion de découvrir l’engagement de cette collectivité – et de très nombreux autres territoires bretons – pour la préservation, la gestion et la valorisation du bocage, en partenariat avec les bassins versants.

Principal événement en France où les professionnels de ces filières se rencontrent dans le cadre d’une manifestation accordant une large place au terrain, les Rencontres nationales visent à accueillir 500 participants (notamment des techniciens bocagers et des conseillers agroforestiers) et mobiliseront plus de 60 intervenants pour des temps de visite de terrain, des tables rondes, des ateliers, des conférences pendant trois jours.

Les sixièmes Rencontres nationales arbres et haies champêtres sont pensées à la fois comme un forum d’échange professionnel (sur les pratiques, sur la réglementation, sur les filières, sur les dernières avancées scientifiques et techniques, etc) et comme un temps de réflexion collective traçant des perspectives nationales pour l’avenir du bocage et des systèmes agroforestiers.

Proposées à l’initiative de l’Afac-Agroforesteries, les sixièmes Rencontres nationales arbres et haies champêtres bénéficieront du soutien financier et des contributions de la région Bretagne, du Réseau rural national, du Ministère de la transition écologique et solidaire, de l’Agence française pour la biodiversité, de Lannion-Trégor Communauté, du Département des Côtes d’Armor et du Département d’Ille-et-Vilaine et de la Fondation Yves Rocher – Institut de France.

En outre, cette manifestation est organisée avec l’appui d’un grand nombre d’organismes partenaires, réunis au sein de son comité d’organisation :

  • Région Bretagne,
  • Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA),
  • Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES),
  • Réseau rural national (RRN),
  • Conseil départemental des Côtes d’Armor,
  • Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine,
  • Conseil départemental du Finistère,
  • Conseil départemental du Morbihan,
  • Lannion-Trégor Communauté,
  • Agence française pour la biodiversité,
  • Agence de l’eau Loire Bretagne,
  • Chambre d’agriculture de Bretagne,
  • DREAL Bretagne,
  • DRAAF Bretagne,
  • Association des Techniciens des Bassins Versants Bretons (ATBVB),
  • Assemblée Permanente des Présidents de CLE de Bretagne (APPCB),
  • Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne (CRESEB),
  • IRSTEA,
  • Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA),
  • Réseau Mixte Technologique AgroforesterieS
  • Fondation Yves Rocher – Institut de France

Crédits : Fougères Agglomération

La préparation des 6èmes Rencontres a débuté dès juillet 2017 ; différentes instances d’organisation ont été définies pour préparer les rencontres sous la coordination de l’Afac-Agroforesteries. Ces instances sont constituées d’un comité scientifique et technique en charge de l’élaboration du programme, d’un groupe opérationnel en charge de la coordination des rencontres et d’un comité d’organisation qui rassemble l’ensemble des partenaires des rencontres et qui s’est déjà réuni à quatre reprises (11/07/2017, 12/10/2017, 19/12/2017 et 20/03/2017).

  • Prochainement, vous retrouverez ici tous les documents relatifs aux 6èmes Rencontres nationales (programme, dossier de presse, communiqué de presse).
  • Les inscriptions seront ouvertes autour du 25 juin 2018, sur le site www.rencontres-arbres-haies-champetres.fr

Contact :

Pour toute question relative à la manifestation, vous pouvez contacter par mail Baptiste Sanson, directeur de l’Afac-Agroforesteries : baptiste.sanson@afac-agroforesteries.fr

Croisons les regards #3 : l’appel à contributions est ouvert

Crédit photo : RMT AgroforesterieS

Nous avons le plaisir de relayer l’appel à contributions et inscription pour la troisième journée « Croisons les regards », du RMT AgroforesterieS
  

Suite à la fructueuse journée Croisons les Regards #2, le RMT AgroforesterieS organise une journée d’échanges et de rencontres, pour partager nos résultats récents, nos projets en cours, nos dispositifs agroforestiers en place et faire connaître les outils utilisés et produits par les uns et les autres.
Attention le nombre de places est limité (capacité de 40 à 50 places) !
 

Journée d’échange et de rencontre du RMT AgroforesterieS
Croisons les regards #3
7 septembre 2018 – Paris (APCA, 9 avenue George V)
 

Nous vous encourageons vivement à venir y présenter vos travaux, projets, outils, dispositifs, ce sont vos propositions qui façonneront le contenu de la journée !
 
En termes de format, plusieurs séquences sont prévues : présentations en plénière, bar camp, sessions parallèles thématiques et une session poster. Le programme détaillé vous sera communiqué dans le courant de l’été.
 

Pour proposer une contribution ET/OU pour vous inscrire (y compris sans proposition de contribution) :  https://goo.gl/forms/5iM1dfrO7F3uA7WM2
à remplir d’ici le 13 juillet si vous souhaitez contribuer
 

Contacts :

Yousri Hannachi et Delphine Mézière

pour le RMT AgroforesterieS

Tél. : 01 53 57 10 29 / +33 (0)4 99 61 29 17

Courriel : rmt-agroforesteries@apca.chambagri.fr

Portail web :https://rmt-agroforesteries.fr/

 

Plantation chez un agriculteur des Flandres au Mont des Cats

Chantier de plantation chez un agriculteur des Flandres avec les Jardins du Cygne, le 14 février 2018

L’animation de plantation avec la Fondation et la Marque Yves Rocher s’est déroulée sur l’exploitation de Mr Nicolas Parent. Située sur le Mont des Cats, espace agricole remarquable, la ferme est installée sur la chaîne des Monts de Flandre et culmine à 164 mètres. Elle rencontre pourtant des problèmes majeurs d’érosion. Lors des derniers orages, des coulées de boues qui provenaient des champs cultivés en céréales, se sont déversées sur des parcelles de pâtures, en contre bas. Le chantier participatif de plantation a donc permis de planter une haie champêtre, barrière naturelle, pour lutter contre ces phénomènes d’érosion des sols. Ainsi, 400 végétaux espacés de 70 cm ont été plantés tous les 70 cm.