Mois de la pléchie 2019 : Transmission de la technique de plessage 🗓 🗺

Désormais bien inscrit dans le paysage morvandiau, le mois de la plèchie débute dès le 23 février prochain dans le Morvan, pour la 11ème année consécutive. En 2009, le Parc naturel régional du Morvan a organisé la semaine de la plèchie avec 10 villages et une quinzaine de plècheurs bénévoles.  L’objectif était, en partenariat avec les mairies et/ou associations locales, et principalement le réseau de l’Ecomusée du Morvan, que des anciens paysans du Morvan perpétuent et transmettent leur technique de haies plessées, dite « plèchie ou pièchie » en Morvan. Ce savoir-faire encore très vivant en Morvan, a presque entièrement disparu en France.

Le Parc naturel régional du Morvan, initiateur et organisateur de cet événement, souhaite sauvegarder ce savoir-faire et le faire revivre pour des jardins privés, des sites touristiques, des lieux publics.

Très vite, le succès de la semaine de la plèchie attira d’autres villages et plècheux pour devenir le mois de la plèchie, qui est désormais un événement bien connu dans le paysage morvandiau et bourguignon. En 2013, « l’association des plècheux du Morvan » a été créée, comprenant aujourd’hui une centaine de membres qui prennent plaisir à transmettre leur savoir aux stagiaires venu de toute la Bourgogne et au-delà. Cette année, 29 villages participeront au 11ème mois de la plèchie en Morvan.

La 11e saison s’achèvera par le bal de la pléchie, le 31 mars, reflétant l’esprit chaleureux et accueillant qui caractérise les ateliers de plessage morvandiau.
Reste à espérer que la météo permettra encore d’accueillir de très nombreux stagiaires cette année, sur les 29 ateliers proposés tout au long du mois de mars 2019.

FD CIVAM 30 : Autour de l’arbre – Formations en partenariat avec AGROOF février – mai

formation taille arbre

Le FD CIVAM 30 (Gard) vous propose un cycle de formations, en partenariat avec Agroof, qui commencera en février et se terminera en mai. Le thème est « Autour de l’arbre ». Vous trouverez ci-dessous la liste des formations proposées.

18 février et 7 mars : De la friche à la foret fruitière. Notre intervenant Tangi Gourmelon (PAYSARBRE) propose un regard passionné et innovant, fruit d’une synergie entre la petite paysannerie, l’agroécologie et les recherches les plus modernes sur l’arbre, le sol et les écosystèmes. Lancez-vous à la reconquête de notre patrimoine fruitier !

19 février et 8 mars : Tailler les arbres fruitiers. Avec l’aide de l’intervenant Sylvie Dupard (Le Filon Vert) vous allez appréhender le fonctionnement général des végétaux ligneux et le fonctionnement spécifique de chaque espèce fruitière, comprendre les principes généraux de la taille et savoir adapter la taille en fonction de l’espèce abordée, évaluer les besoins de l’arbre et l’intervention à réaliser, entretenir la fructification et acquérir le geste professionnel.

15 mars : La Greffe des arbres fruitiers & 6 mai : Greffe de l’olivier : Ces journées vous permettront à comprendre les principes de la greffe, maîtriser le geste professionnel, mettre en œuvre à une période adaptée et entretenir des sujets greffés. Intervenant : Sylvie Dupard (Le Filon Vert).

2 et 11 avril : Agroforesterie Formation – action :
diagnostic de terrain et montage de projet agroforestier, Réalisation de plusieurs diagnostics de ferme par et chez les participants – Atelier pratique – «, Monter et valider son projet agroforestier » Les participants travailleront à leurs projets agroforestiers à travers une réflexion partagée et avec l’accompagnement des intervenants. Pour ceux qui ne sont pas formés à l’agroforesterie un module en distanciel sera proposé.

CORRIBIOR, un projet régional au plus près des territoires ruraux

corribior logo

CORRIBIOR est conduit et animé par les Fédérations des Chasseurs et les Opérateurs de l’Arbre et de la Haie Champêtre en Occitanie. L’objectif est de travailler sur la restauration de la Trame verte et bleue, définie en Midi-Pyrénées dans le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE). Le projet CORRIBIOR se base sur une démarche participative promue au sein de 6 sites pilotes : le Lauragais (Haute-Garonne), la Lomagne Gersoise (Gers), la Vallée de l’Adour (Gers), la Vallée du Lot (Lot), le Plateau Cordais (Tarn) et le territoire Garonne et terrasses (Tarn-et-Garonne).

L’Afac-Agroforesteries vous souhaite une belle année 2019 !

 
L’Afac-Agroforesteries, son conseil d’administration et ses salariés vous souhaitent de beaux projets en faveur de l’arbre pour cette nouvelle année 2019 et vous invitent à rejoindre ou soutenir le réseau des experts de l’arbre champêtre pour agir ensemble dans tous les territoires.
 
 
_ _ _
 
Et l’Afac-Agroforesteries vous donne rendez-vous : 
 
le 11 avril 2019
pour son Assemblée Générale ordinaire
à Paris
 
© Photographie de l’équipe des 6èmes Recontres nationales arbres et haies champêtres
qui a réuni plus de 500 personnes les 21-22-23 novembre 2018 à Lannion.

La SRMP lance son dispositif de sciences participatives sur les trognes

La Station de Recherche Pluridisciplinaire des Metz (SRPM) est une association 1901, basée à Saint-Sauveur-en-Puisaye (89. Le siège de l’association est un domaine agricole bocager de 200h de taillis sous futaie et prairies naturelles, avec des réseaux de mares, des zones marécageuses et paratourbeuses. La SRPM est depuis 1986 le cadre de recherches et initiatives visant les relations homme-milieu et les relations entre patrimoine naturel, changement social et politiques publiques. Les activités sont développées en privilégiant une démarche participative, en collaboration avec les collectivités locales publiques privées (agriculture, tourisme, éducation, environnement…). Depuis 2012, un programme accompagne les dynamiques locales (collectivités, acteurs économiques et associatifs) pour la valorisation du bocage et de ses multiples fonctions.

Le programme : « T’as vu nos trognes ! »

Les TROGNES (arbres têtards, accornus, étrognes…) sont des arbres champêtres cultivés, façonnés par l’homme, emblématiques de la culture rurale et des paysages bocagers. Au fil des ans et des étêtages réguliers, ils deviennent très productifs en bois et offrent des habitats favorables à la biodiversité. Ils dépérissent et disparaissent par défaut d’exploitation ou arrachages. Par leurs formes et leur physiologies spécifiques, les trognes sont d’intéressants supports pédagogiques pour replacer l’arbre et ses fonctions multiples dans les espaces agroforestiers. Leur réhabilitation pour les remettre en production, tout comme leur exploitation avec les techniques contemporaines, supposent des précautions techniques et constituent  es enjeux de conservation de la biodiversité. Parallèlement, le rôle des trognes dans la fonctionnalité des trames bocagères, et dans la conservation de la biodiversité est peu connu.

Le programme propose une démarche expérimentale d’animation et de recherche participative sur un territoire, en lien avec des structures de recherche institutionnelle. Il se base sur trois piliers : (1) connaissances multiples, (2) communication, (3) actions concrètes, avec, au centre, la création d’une application mobile et des méthodologies participatives. Pour organiser l’inventaire de l’état et des potentiels des trognes, la démarche propose d’associer perspective scientifique et technique, et de créer sur le terrain des temps d’échanges entre scientifiques, techniciens, exploitants et curieux des arbres, du sol, de la biodiversité.

Ainsi, le programme articulera la définition participative d’un protocole de recherche et d’une interface type « application mobile », l’animation de journées techniques et grand public sur le terrain et une campagne de communication sur le territoire « mettre les trognes sur le devant de la scène » et mobiliser les « veilleurs de trognes ».

Les résultats de l’inventaire, associés aux recommandations issues des journées de terrain et de l’analyse des données, permettront d’outiller les acteurs pour effectuer les choix techniques permettant d’assurer production de biomasse, conservation de la biodiversité et de la multifonctionnalité des espaces agroforestiers bocagers.

En savoir plus :

Site internet de la SRPM : www.stationdesmetz.org

Contacter la coordinatrice, Gaëlle Massé, au 06 71 08 32 99 (gaellemasse@gmail.com)

Contacter les membres du bureau : srplesmetz@gmail.com

La 10e journée régionale sur le bocage fait le plein en Pays de la Loire 🗓

 

A l’initiative du Conseil Régional des Pays de la Loire, de la Fédération Régionale des Chasseurs des Pays-de-la-Loire et de l’Afac Pays de la Loire la 10ème journée régionale sur le bocage a réuni un grand nombre de personnes, le 22 janvier 2019 au Pôle Bocage de la Fédération Régionale de Chasse des Pays-de-la-Loire. Organisée sur le thème de « la création d’un collectif régional au service de l’intérêt général », cette journée a permis de faire le point sur les principaux sujets d’actualité en présence d’élus des territoires, de techniciens et de Françoise Sire, présidente de l’Afac-Agroforesteries : état d’avancement du projet « Label Bois Bocage Géré Durablement », état d’avancement du projet « Végétal local », Réseau Rural Agroforestier, Concours national agroforestier, Bilan mesure 8.2 agroforesterie intraparcellaire.

Cette journée fut également l’occasion de présenter officiellement l’Afac Pays de la Loire, nouvellement créée en début d’été 2018. Présentation que nous vous invitons à revivre à travers les discours introductifs présentés à cette occasion par Olivier Chéreau, président de l’Afac Pays de la Loire et Françoise Sire, présidente de l’Afac-Agroforesteries.