En vidéo : ARBRATATOUILLE – Un projet de recherche participative sur l’agroforesterie maraichère

 

Ce projet, coordonné par AGROOF SCOP et réalisé en partenariat avec des agriculteurs et chercheurs de l’INRA, de l’IRSTEA et du CIRAD, vise à améliorer les connaissances sur les interactions entre les arbres et les cultures maraichères. Des expérimentations sur le comportement des légumes sous les arbres, la régulation naturelle des bioagresseurs, le partage des ressources en eau et nutriments y sont menées, de même qu’une analyse des performances économiques.

La finalité est de proposer des pistes pour la conception et la gestion de ces systèmes complexes aux agriculteurs. ARBRATATOUILLE donne par ailleurs chaque année lieu à des formations techniques co-organisées et co-réalisées par AGROOF et les agriculteurs partenaires.

En savoir plus sur le projet 
En savoir plus sur les formations

 

 

Rapport d’activité 2018

 

Télécharger le rapport d’activité 2018 (PDF)

L’Afac-Agroforesteries est fière de vous présenter son rapport d’activité pour l’année 2018. Alors que l’agroforesterie bénéficie désormais d’une conjoncture favorable, nous devons nous projeter vers de nouveaux horizons pour continuer de convaincre et d’avancer dans la diffusion de notre démarche. Nous le savons, le défi pour retrouver une dynamique de reconquête pour l’arbre champêtre reste immense puisque le linéaire de haie planté depuis 40 ans n’endigue pas l’érosion bocagère. Pour inverser cette tendance, nous devrons placer la réappropriation technique et culturelle de la gestion des systèmes agroforestiers au cœur des actions d’accompagnement des agriculteurs et en faire une priorité des politiques publiques. Nous devrons aussi intensifier très significativement l’effort de plantation tout en améliorant en parallèle les pratiques de gestion des haies, problématique qui se pose désormais de façon identique pour les haies anciennes dont nous avons hérité et pour les haies nouvellement reconstituées, arrivées à maturité et qui souffrent souvent de mauvaise gestion.

En lisant les pages de ce rapport d’activité 2018, vous verrez que nous sommes prêts à relever ce défi : que ce soit dans le champ des filières (avec la création d’un label Bois bocager géré durablement, le développement des filières de production d’arbres et d’arbustes marqués Végétal local), dans celui des politiques publiques (avec l’agrément BCAE7, le projet REUNIR-AF), ou de la recherche et du développement (projet RESP’HAIES), l’Afac-Agroforesteries a posé en 2018 les fondations qui vont lui permettre de changer d’échelle et d’étendre son champ d’action pour faire de l’arbre champêtre un levier incontournable d’adaptation et de performance de l’agriculture et des territoires face aux changements climatiques et aux défis environnementaux.

 

 

 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link