Actes du colloque « Croisons les regards #2 » – RMT AgroforesterieS

Le 7 septembre 2017, s’est tenue la journée « Croisons les regards #2 » organisée par le RMT AgroforesterieS, à l’APCA à Paris. Cette journée d’échanges et de rencontres avait pour objectifs d’échanger sur les résultats récents, sur les projets en cours, sur les dispositifs expérimentaux en place. Les actes du colloque viennent d’être édités avec un lien de téléchargement pour chacune des présentations. 

Article alarmant sur l’hécatombe des insectes en Allemagne

L’étude sur l’extinction des insectes, parue dans la revue PloS One le 18 octobre 2017, est alarmante. En effet, des chercheurs ont observé une chute de plus de 75% du nombre d’insectes volants depuis 1989 dans les réserves naturelles allemandes. Pour les chercheurs, la principale cause de cet effondrement réside dans l’intensification des pratiques agricoles, et en premier lieu dans le recours accru aux pesticides chimiques. La disparition de ces insectes a pour conséquence la mise en péril de la pollinisation de 80 % des plantes sauvages et la source de nourriture de 60 % des oiseaux – sans compter celle des mammifères et des amphibiens. Les services écosystémiques fournis par les insectes sauvages ont été estimés à 57 milliards de dollars (49 milliards d’euros) par an aux Etats-Unis. 

Les résultats de cette étude replacent les infrastructures agroécologiques (IAE) et plus particulièrement les haies, comme des éléments déterminants dans le maintien d’un habitat permanent pour les insectes et plus largement pour la biodiversité dans l’espace agricole.

 

Article « Les trognes : patrimoine biologique et culturel » – Conservatoires d’espaces naturel

© Dominique Mansion

Dans la Lettre du Réseau, de l’automne 2017 des Conservatoires d’espaces naturels, parait un article sur les trognes qui aborde la question de leur entretien et de leur fonction pour la biodiversité. Dominique Mansion, rédacteur de l’article, revient sur la démarche initiée dans les Deux-Sèvres, par le Conservatoire de Poitou-Charentes qui a mis en place un protocole pour reprendre et suivre la repousse de vieilles trognes de chêne pédonculé non taillées depuis plus de 60 ans.

 

 

Article sur l’intérêt des plantes adventices pour les pollinisateurs

Solagro vient de réaliser, à partir de plusieurs travaux scientifiques, une synthèse sur « davantage de pollinisateurs et de plantes adventices dans les champs de céréales bio ». Elle confirme l’intérêt des plantes adventices rares (les messicoles) pour assurer le service de pollinisation et l’intérêt de l’agriculture biologique pour conserver ces messicoles. 

Cet article est à mettre en corrélation avec l’étude « Gestion des adventices en systèmes agroforestiers de grandes cultures » menée par l’INRA-UMR System, la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et la Chambre régionale d’agriculture des Hauts-de-France. Elle vise à mesurer l’impact de la bande enherbée sous les arbres sur les communautés adventices des cultures et d’identifier les moyens de gestion des linéaires. Elle ouvre également des pistes sur l’intérêt de ce linéaire sous-arboré en tant qu’habitat pour les pollinisateurs et sa fonction de lutte biologique.