ZOOM SUR LE JURY DANS LE GRAND BASSIN DE L’OUST – Concours des pratiques agro-écologiques – Agroforesterie 2022

Laurent Greneux du Syndicat Mixte du Grand Bassin de l’Oust, en collaboration avec Samuel Le Port de la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, ont organisé le jury local du Grand Bassin de l’Oust. Le 07 septembre dernier, un jury composé de 6 membres s’est réuni pour évaluer 5 parcelles en agroforesterie.

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC de la Ferme de l’Hotié à Paimpont

La Ferme de l’Hotié est un élevage caprin et bovin qui développe une activité de production de jus de pomme grâce à la plantation de vergers sur les parcelles. Ici les chèvres profitent de l’ombre et se nourrissent directement sur les branches de la haie.

La SCEA Minier à Augan remporte le 2ème prix 

Dans cet élevage de poules, le bien-être animal est au cœur des préoccupations. Grâce aux bandes de jachère fleurie, aux vergers et aux haies , le paysage est agréable et les poules profitent d’abris tout en subissant moins de pression des parasites. Les consommateurs et la coopérative sont demandeurs de parcours et de paysages accueillants.

Grâce à l’agroforesterie, une nouvelle production va se développer sur la ferme : le jus de pomme. 

Frédéric Barre à Guilliers remporte le 3ème prix 

Dans cette parcelle de noisetiers, la fertilité du sol et la biodiversité sont les piliers de la production. Les noisettes seront transformées et leurs coques auront une seconde vie. Après leur broyage elles deviendront un paillage ou seront utilisées pour chauffer. 

L’EARL Le Breton à Forges de Lanouée remporte le 4ème prix

Cette parcelle a accueilli des linéaires de plantations intra-parcellaire afin de stabiliser les sols, améliorer la biodiversité et surtout par la curiosité de découvrir ce qu’était l’agroforesterie.

Hors catégorie, Michel Mauguin à Forges de Lanouée est le coup de coeur du jury

L’éleveur Michel Mauguin définit son exploitation comme “une ferme herbagère et bocagère”. Ici l’arbre est omniprésent pour le bien être des vaches qui ont façonné la haie. La haie a une fonction fourragère, coupe-vent et d’ombrage. À terme elle sert également de bois de chauffe pour cheminée. 

ZOOM SUR LE JURY DANS LE BAS-LÉON – Concours des pratiques agro-écologiques – Agroforesterie 2022

Depuis le mois de mai, les jurys locaux découvrent et évaluent les parcelles candidates de l’édition 2022 du Concours Général des Pratiques Agroécologiques – Agroforesterie.

Le 20 mai dernier, le ministre Julien Denormandie a remis les prix des lauréats de l’édition 2021. 

Découvrir le palmarès

Retour en images sur les visites du jury du concours local dans le Bas-Léon !

Le 22 juin dernier, les membres du jury local dans le Bas-Léon se sont réunis pour visiter les 8 parcelles candidates du territoire. La journée a été organisée par Yann Gouez, technicien bocage du Syndicat des Eaux du Bas-Léon. 

 

4 parcelles candidates pour la catégorie « Gestion »

Le premier prix local d’Équilibre Agro-écologique Agroforesterie est décerné au GAEC Ar Wezen Dero à Saint Vougay

Cet élevage bovin produit et transforme du lait, des fromages, des veaux et du fourrage en vente directe et indirecte. Les haies de l’exploitation sont valorisées par la production de bois de chauffage permettant l’autonomie de 2 à 3 foyers. La performance environnementale, économique et sociale de la ferme est au cœur de la pensée de ses exploitants : biodiversité, qualité de l’eau, stockage carbone, paysage, maintien d’emploi…

Certains arbres serviront prochainement en bois d’œuvre. Les haies sont remarquables par leurs anciennetés, par la gestion effectuée dans un contexte paysager nettement moins arborer. 

La SAS PAUGAM à Plouider remporte le 2ème prix exæquo

Les créateurs de la marque « Mes produits fermiers » en vente directe ont pensé leur élevage bovin autour de l’arbre champêtre.

« Le bois est devenu un produit de la ferme »

Ici le bocage possède une valeur économique, environnementale et productive. La création d’un gite et d’une salle de réception sur la ferme leur permet de diffuser leur intérêt pour le bocage.

Le GAEC DE KERGAVAREC, à Guipavas et Plabennec remporte le 3ème prix exæquo

Chez ces trois frères éleveurs de bovins en agriculture de conservation, l’enjeu est d’améliorer la continuité du linéaire bocager. En effet, les vieilles haies sont gérées durablement et complétées par l’implantation de nouvelles haies afin de rétablir le maillage bocager existant avant le remembrement. Ils valorisent la totalité de leurs coupes en bois plaquette pour chauffer deux maisons et l’eau de la laiterie.

L’association de Langazel remporte le 4ème prix et le prix local : biodiversité et patrimoine bocager

L’association Langazel possède un intérêt évident pour la préservation de la biodiversité. L’exploitation labellisée Natura 2000, produit des veaux en vente directe aux bénévoles et adhérents de l’association, ainsi que la production de bois de chauffage et de copeaux. Véritables garants de biodiversité, ces gestionnaires travaille à la préservation du maillage bocager historique.

4 parcelles candidates pour la catégorie « Implantation »

L’EARL DES MURIERS BLANCS à Ploudalmézeau remporte le 1er prix

Ce projet de plantation de très grande ampleur répond à de nombreux enjeux : amélioration du paysage, investissement pour les générations futures, lutte contre le réchauffement climatique, lutte contre l’érosion, amélioration du sol… Le gestionnaire considère que son projet est intergénérationnel puisque les arbres implantés depuis 2018 pourront être valorisés en BRF et bois d’œuvre par ses enfants.

Le coup de coeur du jury : GWENDAL GONET à Ploudaniel remporte le 2ème prix

Avec plus de 60 espèces produites, ce maraicher en agriculture biologique a intégré les haies entre ces parcelles pour des enjeux de biodiversité et de paysage. Amoureux des arbres et des oiseaux, Gwendal Gonet a déjà constaté le retour de certaines espèces.

Le GAEC DE KERBUZHUG à Ploudaniel remporte le 3ème prix

Chez ce couple de maraichers, une haie vieillissante de cyprès a laissé place à de jeunes haies sur talus. Ici il n’est pas question de « détruire l’existant mais de travailler au milieu », les cyprès ont donc été broyés pour faire du paillage. La biodiversité et la protection de la parcelle des milieux environnants sont les priorités de ces exploitants.

La SARL VERT MARINE à Ploudalmézeau remporte le 4ème prix

La SARL Vert Marine a développé le bocage pour répondre aux enjeux d’exposition au vent et à l’écoulement. 1km de haie a donc été planté avec le Pays d’Iroise Communauté pour un effet brise-vent et microclimatique.

L’organisation travaille dans une posture expérimentale sur les grandes cultures et cultures légumières.

Pré-commandes : s’engager dans la collecte et la mise en culture avec le guide technique

Six ans après la première version de 2015 qui s’est révélée être un outil précieux de partage des connaissances pour soutenir techniquement les futurs collecteurs ou pépiniéristes désireux de démarrer une activité de production, ce guide technique de référence s’adresse tant aux professionnels déjà expérimentés qu’aux futurs producteurs de végétaux sauvages issus de collecte en milieu naturel, tout particulièrement aux bénéficiaires de la marque Végétal local.

La seconde édition de ce guide s’enrichit de trois nouveaux chapitres sur la collecte, le nettoyage et l’extraction, ainsi que la mise en culture des graines des principales espèces d’arbres et d’arbustes. Douze nouvelles fiches « espèce » viennent également compléter cette édition.

Plus largement, ce guide technique séduira tous les passionnés du végétal qui souhaitent découvrir, connaître – et pourquoi pas expérimenter – la collecte ou la production d’arbres et d’arbustes d’origine génétique sauvage et locale.

Découvrir la version numérique du Guide Technique 

Pré-commandez votre guide technique avant le 18 septembre 2021

Remplir le formulaire de précommande en cliquant ici.

#CGAgroforesterie 2021 : le palmarès national 🗓

En raison de la crise sanitaire, la cérémonie de remise des prix du Concours des Pratiques Agro-écologiques 2021 a eu lieu en visio-conférence. C’est en direct sur Facebook que Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a annoncé le palmarès de l’édition 2021 aux lauréats.

« Utiliser l’agroforesterie, remettre des haies, c’est une évidence, mais cela nécessite quand même des transformations. J’ai l’impression que lorsqu’on remet cette agroforesterie, elle s’impose d’elle même. C’est important de pouvoir accompagner et financer, et surtout de faire en sorte qu’il y ait des ambassadeurs qui portent la chose, comme ce sera maintenant votre cas. – Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

 

Télécharger le dossier de presse du Concours Général Agricole des Pratiques Agro-écologiques 2021

Regarder la remise des prix en replay

 

Les lauréats nationaux 2021 – Concours des Pratiques Agro-écologiques – Agroforesterie catégorie “Implantation”

La catégorie “Implantation” récompense la meilleure parcelle (ou ensemble de parcelles) d’agroforesterie âgée entre 5 et 10 ans et ayant été mise en place par l’agriculteur candidat.

1er Prix :  EARL Plaine de vie

L’exploitation Plaine de vie fait exception sur son territoire. Grâce aux arbres et aux haies, cet élevage ovin complète un choix déjà large de produit vendu et transformé à la ferme. De la production végétale à la production animale, en passant par la production de bois, ce couple d’éleveur a permis à l’arbre de s’implanter dans les plaines du Santerre.

2ème Prix : GAEC Ferme des Pâtures

La famille Duedal a développé l’agroforesterie sur ses parcelles en 2015. Éleveurs de bovins depuis plusieurs années, et plus récemment de brebis pour de la transformation en produits laitiers, ils ont été confrontés aux enjeux d’eau et de biodiversité. Suite à un diagnostic de la Chambre d’agriculture de l’Eure, ils ont introduit des plantations intraparcellaires sur leur ferme. Cette initiative est motivée par l’amélioration de la qualité de l’eau mais également pour le bien-être animal avec la création d’ombres dans les pâtures. À terme, ils envisagent l’exploitation de bois d’œuvre… Lire la suite

Les lauréats nationaux 2021 – Concours des Pratiques Agro-écologiques – Agroforesterie catégorie “Gestion”

La catégorie “Gestion” récompense la meilleure parcelle (ou ensemble de parcelles) d’agroforesterie âgée de plus de 10 ans.

1er Prix : Corinne Bloch et Ernest Hoeffel

Corinne Bloch et Ernest Hoeffel ont pour objectifs d’atteindre l’autonomie alimentaire de leur troupeau en intégrant les arbres dans le système de production. Pour cela, il est nécessaire de « redonner leur place aux haies et aux arbres dans le monde agricole ». Cet élevage en bio de vaches charolaises a complètement intégré les pratiques agroforestières à son système de production depuis 3 ans. L’arbre crée de nombreux avantages sur la ferme… Lire la suite

2ème Prix : Vergers des Deux Vallées

Sur cette double exploitation labélisée Agriculture Biologique, les systèmes de production arboricole et d’élevage sont parfaitement complémentaires. Les vergers procurent aux brebis une herbe de très bonne qualité fourragère. L’élevage permet à l’arboriculteur d’éviter le passage du tracteur et enrichi les sols avec un apport d’engrais supplémentaires.

3ème Prix : GAEC Les Rocs

Dans cet élevage pionnier des pratiques agro-écologiques, les objectifs de production, sociaux et environnementaux sont liés. La plantation et la gestion des haies répondent à des objectifs de biodiversité mais également de bien-être animal et au travail. En produisant du bois déchiqueté, le GAEC Les Rocs alimente les chaudières collectives du Pays de Pouzauges. 

Webinaire “Lancement national de deux nouveaux outils pour les collecteurs et producteurs” – 16/06 – 14h00 à 15h30

Alors qu’une saison de collecte de graines d’arbres et d’arbustes d’une ampleur inédite va débuter très prochainement, dans un contexte de demande accrue de végétaux marqués Végétal local sous l’impulsion du Fonds pour l’arbre et de la mesure “Plantons des haies” du Plan de relance, nous vous invitons le 16 juin à un événement de lancement conjoint de deux outils complémentaires visant à renforcer le partage des connaissances sur la collecte et la mise en culture des végétaux d’origine génétique locale et sauvage :

Guide technique “Collecte et mise en culture des arbres et arbustes d’origine sauvage et locale”

S’appuyant sur cinq années de retours d’expérience des collecteurs de graines d’arbres et d’arbustes du réseau Afac, la réédition de ce guide technique (190 pages – Télécharger le sommaire du Guide technique) s’enrichit de trois nouveaux chapitres sur “la collecte“, “le nettoyage et l’extraction des graines” et “la mise en culture“, ainsi que de nombreuses nouvelles fiches espèces. Guide incontournable des collecteurs, il permettra aussi bien à des nouveaux acteurs de se lancer dans la collecte, qu’à des collecteurs plus expérimentés de confronter leur expertise de terrain avec celle d’acteurs de la filière d’autres régions. Cette nouvelle édition du guide technique sera présentée par Sébastien Goguet qui en a coordonné l’actualisation au sein de Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine, pour l’Afac-Agroforesteries.

La base de connaissances sur les végétaux locaux “Flore locale”

Développée par Pierre-Alexis Nizan de Jura nature environnement et Sylvain Tartavez, pépiniériste en Savoie, Flore locale est un outil en ligne collaboratif sur les connaissances et la culture des végétaux sauvages. Flore locale présente deux sections :

  • Une encyclopédie pour comprendre et se perfectionner, partager les connaissances sur les espèces, sur les méthodes de collecte et de culture des végétaux. Elle se base sur des ressources bibliographiques et des retours d’expériences affirmés. Les articles sont éditables par tous.
  • Un espace de discussion pour faciliter les échanges et l’entre-aide entre pépiniéristes, horticulteurs, collecteurs de semences et de boutures, botanistes et autres passionnés du végétal.

Ces deux outils s’inscrivent en complémentarité, puisque les contenus du Guide technique “Collecte et mise en culture des arbres et arbustes d’origine sauvage et locale” servent de socle de ressources pour les articles de l’encyclopédie collaborative Flore locale. Ce second outil permettant de poursuivre de façon dynamique et interactive l’effort d’actualisation et de renforcement des connaissances.  NB : le Guide technique sera disponible gratuitement en téléchargement à partir du 16 juin, sur cette page

Inscription :

L’inscription est obligatoire pour nous permettre de réserver la jauge de salle de visioconférence adéquate

Je m’inscris au webinaire

 

Rendez-vous le 16/06 de 14h à 15h30 sur Zoom – connexion via ce lien : 

https://zoom.us/j/92010791372?pwd=TDlFMWJyWjVyR3BIdWZOWjc3cFN5Zz09

ID de réunion : 948 3461 8417
Code secret : 812563

 

S'ABONNER

Je m'inscris à la lettre d'information

Une fois par mois, recevez un condensé des actualités de l'Afac-Agroforesteries directement dans votre boîte mail !
close-link