Menu principal

Rapport annuel des plantations – saison 2016-2017

La 7ème campagne de plantation portée par la Fondation Yves Rocher et l’Afac-Agroforesteries se clôture avec ce présent rapport de plantations. C’est aussi la deuxième saison de plantation d’arbres labellisés «Végétal local», nouvelle ambition qualitative pour ce 3ème million d’arbres à planter d’ici 2018. Les opérateurs engagés dans ce programme se sont fortement mobilisés pour développer cette filière végétale en comptant sur l’aide de la Fondation. Les objectifs fixés, ont été largement dépassés grâce à l’implication constante et attentive de la Fondation, acteur essentiel du développement du bocage sur tous les territoires.

Le programme «Plantons pour la Planète» appliqué en France, connaît un succès grandissant. D’une trentaine d’opérateurs en 2010, nous sommes aujourd’hui à plus de 60. Dans le cadre de ce programme, ces derniers mobilisent et fédèrent un réseau de près de 1 300 planteurs-bénévoles fervents de la haie, du verger, des arbres d’alignement et qui ont planté cet hiver sur leur terrain, dans leur champs, au bord de leur chemin, … Un arbre ne se plante jamais seul et les photographies prises par les opérateurs en témoignent ! Son enracinement concrétise les liens entre acteurs d’un même territoire ou visiteurs venus d’ailleurs. Finalement c’est cette aventure humaine, l’instant d’une plantation, qui garantira sa pérennité.

Encore et plus que jamais, ce programme est un véritable levier opérationnel et concret pour implanter, de nouveau, les arbres hors-forêt dans les territoires ruraux français. Cette aide à la plantation arrive souvent en complément d’aides publiques, pas toujours reconduites avec la fusion des régions et la Loi Notre. Son invariabilité dans le temps (depuis 7ans !) assure une stabilité à l’activité de plantation mais surtout à l’action d’animation et de sensibilisation par les structures promouvant l’arbre champêtre. Cette action est bien souvent peu financée alors qu’elle représente les 90% du travail à fournir pour arriver à la plantation.

Ainsi, derrière ces 3.000.000 d’arbres plantés d’ici avril 2018, c’est avant tout cette part invisible et ténue (la diversification des gènes avec la filière «Végétal local», l’animation des territoires) que la Fondation soutient fermement auprès de chaque opérateur depuis l’année 2010 et nous l’espérons encore pour longtemps.