Le réseau de récolteurs de graines « Végétal local »


La récolte de graines « Végétal local »


Fin de la récolte de graines d’arbres et d’arbustes

La question de l’approvisionnement en graines issues de végétaux sauvages, d’origine locale et tracée et avec un matériel génétique diversifié, est prépondérante dans la création de la filière de production d’arbres et d’arbustes labellisés « Végétal local ». Si la filière nationale des pépinières se montre mobilisée et motivée pour développer une gamme « Végétal local», la filière « graine locale » est complètement inexistante. Pour démarrer la production de plants labellisés « Végétal local », un maillon essentiel de la chaîne est à créer : le récolteur de graines labellisées «Végétal local».

 


Le réseau de récolteurs


 

Récolte de baies sauvage

 

Les structures réunies au sein du réseau Afac-Agroforesteries plantent annuellement un million d’arbres ou d’arbustes, dont 400 000 arbres bénéficient du soutien de la Fondation Yves Rocher : haies agricoles pour la protection climatique des animaux et des cultures, la préservation et la régénération des sols, la qualité et la circulation de l’eau mais aussi pour la production de biomasse, la valorisation des paysages … Ce réseau de planteurs constituent les premiers utilisateurs et bénéficiaires de ces plants labellisés « Végétal local ». Mais au delà de l’activité de plantation, quelques structures pionnières de l’Afac-Agroforesteries, ont développé une pratique empirique et marginale : récolter des graines d’arbres et d’arbustes d’essences qui composent leur bocage. Ces expériences locales se sont avérées très utiles et particulièrement précieuses pour construire le cahier des charges du label « Végétal local » qui encadre aujourd’hui la récolte.
En effet, lors de la création du label, l’Afac- Agroforesteries, en s’appuyant sur ce réseau de structures, a réalisé un outil technique spécifique permettant de redécouvrir et diffuser ces savoir- faire pour la production de végétaux ligneux à partir de récoltes annuelles de graines dans la nature. Il se présente sous la forme de plusieurs guides techniques comportant des fiches de récolte et de culture des principales espèces ligneuses, définissant la typologie des sites de récolte et des protocoles de récolte et sécurisant l’accès à la ressource.

Initiateurs mais aussi acteurs, les opérateurs de terrain de l’Afac-Agroforesteries ont le profil de récolteurs idéaux grâce à leur connaissance fine des territoires et leur expertise du bocage. Ils deviendront les acteurs principaux de la filière récolte. Mais celle- ci reste à construire en intégralité, à structurer et à former pour devenir une véritable filière économique permettant d’approvisionner de façon continue les pépiniéristes.

Dépulpage des graines sur tamis

 


L’aide à la récolte de graines « Végétal local » avec la Fondation Yves Rocher


Consciente que le développement de la filière de production d’arbres et d’arbustes labellisés « Végétal local » nécessite d’être stimulé en aval avec l’aide à l’achat plants labellisés via le programme « Plantons 3 millions d’arbres en France », mais aussi à l’amont, la Fondation Yves Rocher a décidé, en 2016, de soutenir les récolteurs de graines d’arbres et d’arbustes d’origine locale. L’Afac-Agroforesteries a donc mis en place une opération pilote pour développer l’activité de récolte. Elle a pour objectif d’assurer un approvisionnement continu couvrant le maximum de territoires pour espérer disposer de plants labellisés « Végétal local » dans chaque région d’origine.

Dix structures récolteuses ont été retenues pour cette opération :
• Atelier Agriculture Avesnois Thiérache
• AFAHC Occitanie
• CFPPA Angers le Fresne
• France Nature Environnement Franche-Comté • Graine de Bocage
• Haies Vives d’Alsace
• Les Planteurs Volontaires
• Mission Bocage
• Mission Haies Auvergne
• Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine

Au total, 231 kg de graines d’arbres et d’arbustes ont été récoltées et mises en culture pour 43 essences différentes sur 8 régions d’origine définies par le label « Végétal local ». Et chacune de ces structures, hormis les Planteurs Volontaires, sont maintenant détentrices du label. Retrouvez les portraits de ces récolteurs dans le rapport annuel de l’aide à la récolte.

Cette opération a contribué à stabiliser techniquement et financièrement les structures récolteuses. En effet, la récolte sélective, telle que définie dans le cahier des charges du label « Végétal local » est délicate, comme en témoigne Françoise Sire, directrice de Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine « Le récolteur doit être rigoureux tout au long de l’année et apprendre à regarder les haies pour localiser les essences et suivre l’avancée de la fructification pour récolter les graines efficacement ». Le métier de récolteur est un savoir-faire encore confidentiel qu’il faut redécouvrir collectivement sur les territoires. Ainsi, pour prolonger cette aide à la récolte et pour accompagner la montée en puissance du métier de récolteur, l’Afac-Agroforesteries et son réseau de récolteurs, souhaitent, maintenant, engager un travail collectif pour éditer un ouvrage de référence sur la récolte de graines de ligneux, labellisées « Végétal local » afin de permettre à chaque structure récolteuse d’acquérir la maîtrise technique et temporelle pour organiser une récolte viable.