Recherche & innovation

L’Afac-Agroforesteries valorise et diffuse au sein de son réseau les résultats des études et expérimentations techniques conduites par son réseau. Ces innovations sont issues soit de travaux expérimentaux suivis par les structures et/ ou basées sur des témoignages précis (recherche participative). Ces innovations ont été jusqu’à présent essentielles et pionnières car peu de travaux de recherche sont menés en faveur du bocage. Ces études, nourries de l’expertise d’usage des agriculteurs, planteurs et opérateurs de terrain – contribuent à faire progresser la connaissance et les références techniques sur les systèmes agroforestiers.

De par son ancrage dans les territoires, le réseau Afac-Agroforesteries est un maillon indispensable entre la recherche et le terrain. Voici quelques résultats des études conduites par les structures du réseau Afac-Agroforesteries :


Valorisation du bois pour les agriculteurs


valorisation-boisPubliée en 2014 et réalisée par la Mission Haies Auvergne avec divers partenaires (ADUHME et Chambre d’agriculture du Puy de Dôme), cette étude est le fruit d’un travail de longue haleine sur la valorisation du bois des agriculteurs en « plaquette », utilisables en production d’énergie et/ou en litière pour leurs animaux. Les résultats présentés sont entre autres des estimations de cubage de haie sur pied (plus de 200 chantiers suivis), un détail technique et économique de la valorisation bois énergie (dont des coûts de production de plaquettes réalisés sur plus de 150 chantiers Auvergnats) et enfin sur l’utilisation des plaquettes en litière pour les animaux d’élevage (en stabulation ou en extérieur, basés sur le retour de plusieurs centaines d’agriculteurs à l’échelle du Massif central) et en fumier.

Contact : Sylvie Monier (Mission Haies  Auvergne)

Télécharger le guide « Des plaquettes pour valoriser le bois des agriculteurs »

f


Mesure de la productivité des haies et des arbres


La méthode d’estimation de productivité d’une haie et/ou d’arbres (têtards) peut varier fortement en fonction de nombreux facteurs. De plus, il n’existe pas de méthode forestière pour cuber des branches et des arbustes, les forestiers s’intéressant surtout aux troncs (grumes). C’est pourquoi on trouve aujourd’hui plusieurs référentiels « régionaux » et locaux sur le cubage et la productivité d’une haie. Ces techniques d’estimation innovantes, généralement basées sur des calculs dendrométriques ou sur un système de pesée du bois/taux d’humidité suite à des coupes de haies, permettent localement d’avoir une idée précise de la potentialité d’approvisionnement en bois, en fonction des biotopes,du climat, des types de haies, etc.

productivité-haiesOn trouve aujourd’hui plusieurs référentiels réalisés par les membres du réseau Afac-Agroforesteries : Yves GABORY (Mission Bocage), Laurent NEVOUX (SCIC Bois Bocage Énergie), Sylvie Monier (Mission Haies Auvergne), Françoise SIRE (Prom’Haies Poitou-Charentes), Eddy CLERAN (Chambre d’Agriculture 50 -Fédérations des associations de boisement de la Manche).

Conception d’une méthode de cubage à partir de la typologie des haies territoriale.  Cette mesure est utilisée dans les bourses aux arbres lors des aménagements fonciers.

Contacts : Sylvie Monier, Françoise Sire

De la même façon de nombreux membres du réseau développent et proposent des méthodes d’inventaire qualitatif pour décrire et évaluer le bocage selon un plusieurs critères (Biodiversité, qualité de l’eau, paysage).


Expérimentation sur le paillage


experimentation-paillageL’association Arbres et Paysages d’Autan, a publié en 2012 un livret présentant les résultats de 6 années d’expérimentation sur les différents paillages possibles pour les plantations : copeaux de bois, dalles de bois, plastique, feutre végétal et sur sol nu. Tous les résultats de ce travail collaboratif (avec le CNRS et des universitaires) sur les croissances des plants, la concurrence herbacée, la faune du sol, etc. sont disponibles dans ce livret, téléchargez sur le directement en cliquant sur ce lien.

Contact : Nathalie  Hewison (Arbres et Paysages d’Autan)

Télécharger les résultats de l’étude « Expérimentation de paillage »f
F
f
f
f

 


Essai de régénération naturelle


La haie n’a pas forcément besoin d’être plantée pour exister ! De par l’histoire locale, la présence ou non de haies anciennes et relictuelles, de nombreux essais sont réalisés sur le terrain pour favoriser le développement de haies spontanées et/ou en régénération naturelle, par protection des végétaux existants et bien évidemment sans traitements phytocides ou biocides…

Des techniques spéciales sont également testées comme les haies de Benjes (double plesses de bois mort « remplies » des produits de coupe, favorisant la régénération spontanée de la haie)

Contacts : Yves Gabory (Mission Bocage), Olivier Clément/Alain Chalopin (Fédération Régionale des Chasseurs des Pays de la Loire), Franck Viel (Association Passages)


Casdar Parcours Volailles


casdar-volailleL’Afac-Agroforesteries est partenaire du CasDAR « Évaluation environnementale et optimisation de la conduite des aménagements de parcours de volailles de chair label rouge et biologique ». Ce projet, porté en partie par la Chambre d’agriculture de la Sarthe, membre de l’Afac-Agroforesteries, réunit des acteurs de la recherche, du développement et de l’enseignement, afin de comprendre comment aménager le parcours grâce aux plantations, pour gérer au mieux certains facteurs de risque (accumulation de déjections, prédation, parasitisme…) et en faire un atout pour l’éleveur et la filière. L’intégration d’arbres sur le parcours des volailles est porteuse d’amélioration en terme d’image, de complément de revenu et d’amélioration du bien-être animal.

Les résultats de ce travail sont intégralement réutilisés par le label « volailles fermières d’Auvergne » depuis 2 ans.

Télécharger la plaquette de bilan du CasDAR Parcours Volaille 2011-2014

Contact : Philippe Guillet (CA72)

 


Étude de la compétitivité de la filière bois-énergie


etude-competitivite-bois-energieL’étude de la compétitivité de la filière bois-énergie a été réalisée par l’Aden (Association pour le Développement des Énergies Nouvelles) en 2013 et 2014 avec l’aide financière des fonds LEADER du Pays de Coutances et d’organismes locaux. Elle a bénéficié de la participation de nombreuses structures de l’Afac-Agroforesteries qui lui ont communiqué leurs données économiques. L’Aden s’est efforcée d’en réaliser une synthèse et de la comparer à ses propres résultats.

L’analyse des résultats a mis en évidence la grande variabilité de la compétitivité de la filière amont en fonction des coûts d’implantation, d’entretien, d’exploitation de la haie, mais surtout en fonction de sa productivité ; l’hétérogénéité des charges des plates-formes de stockage et de séchage en fonction des types de plates-formes et de la durée de rotation des stocks ; la nécessité d’améliorer la  filière commerciale.

Pour que la filière bois-énergie d’origine bocagère soit en mesure d’être compétitive avec les autres filières bois-énergie et qu’elle puisse redonner à la haie une valeur économique suffisante pour inciter les exploitants à en faire un élément de leur système de production, il convient que les valeurs non économiques de la haie puissent être prises en compte.

Contact : Léon Leteneur, Eddy Cléran

Télécharger le rapport complet sur la compétitivité de la filière bois-énergie d’origine bocagère

Télécharger la synthèse du rapport sur la compétitivité de la filière bois-énergie d’origine bocagère